/sports/tennis
Navigation

Internationaux des États-Unis: Andreescu n’y peut rien devant Garcia

Coup d'oeil sur cet article

NEW YORK  |  Le parcours de Bianca Andreescu aux Internationaux des États-Unis a pris fin sous les assauts répétés de la Française -Caroline Garcia, vendredi, au troisième tour.

• À lire aussi: Au revoir Serena

• À lire aussi: Internationaux des États-Unis: Marino à la fois déçue et fière

• À lire aussi: Internationaux des États-Unis: pas de conte de fées cette fois pour Leylah Fernandez

La Canadienne de 22 ans n’a jamais réussi à contrer les frappes de Garcia, 17e mondiale et récente championne à Cincinnati, qui s’est imposée 6-3 et 6-2 en 1 h 27 min.

Le premier match de la soirée sur le Louis-Armstrong, deuxième terrain en importance à New York, a donné droit à une pétarade de coups gagnants.

Le hic pour Andreescu, c’est qu’ils sont presque tous provenus de la raquette de son adversaire, qui en a claqué pas moins de 31, dont 17 durant la première manche.  

Bon départ, mais...

La rencontre de la 48e mondiale avait pourtant bien commencé. D’entrée de jeu, sûrement motivée par sa performance éblouissante de mercredi face à la -Brésilienne Beatriz Haddad Maia, Andreescu s’est offert un 0-30 sur le service de la Française. 

Garcia est toutefois parvenue à conserver son service, puis à soutirer celui de -l’Ontarienne au sixième jeu. 

Championne du US Open il y a trois ans, Andreescu lui a rendu la pareille dès le jeu suivant. Mais incapable de soutenir le rythme dicté pas Garcia, 28 ans, elle a de nouveau cédé à 4-3, puis a laissé son adversaire filer avec le set. 

Garcia domine

Et Garcia n’avait aucunement l’intention de retirer son pied de l’accélérateur. 

Sentant qu’elle avait la Canadienne dans les câbles, la 17e tête de série a obtenu le bris dès le premier jeu de la seconde manche... sur un coup gagnant, quoi d’autre ?

Clairement fâchée de ne pas pouvoir imposer son propre tennis, l’ancienne quatrième mondiale a commencé à monologuer sur le terrain. Peut-être libérée des mauvaises pensées qui la pesaient, elle a alors réussi le bris. 

Mais ce fut l’un de ses rares faits d’armes de cette manche et c’est Garcia qui affrontera l’Américaine -Alison -Riske-Amritraj, 29e tête de série, dimanche. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.