/misc
Navigation

Rouge et Or: le show Mital

Le receveur de passes marque quatre touchés dans une victoire de 37 à 20 du Rouge et Or

Kevin Mital
Photo courtoisie, Mathieu Bélanger/Rouge et Or Kevin Mital saute pour réussir un attrapé, lui qui a connu un gros match pour le Rouge et Or face aux Redbirds de McGill, ce samedi au Stade Percival-Molson.

Coup d'oeil sur cet article

Rouleau compresseur, machine à l’attaque, arme de destruction offensive. Appelez-le comme vous voulez, mais tous ces qualificatifs se sont appliqués au receveur de passes Kevin Mital, ce samedi, auteur de quatre touchés et grand artisan de la victoire du Rouge et Or de 37 à 20 contre les Redbirds de McGill.

• À lire aussi: Football universitaire: le Vert & Or sort un lapin de son chapeau

Dans le nid des Alouettes et sur le terrain des Redbirds, c’est plutôt Mital qui avait des ailes au Stade Percival-Molson. Le joueur de deuxième année s’est offert en spectacle comme jamais un joueur du Rouge et Or ne l’avait fait auparavant.

Ses quatre touchés par la voie des airs constituent un record d’équipe pour un receveur de passes en un match. En seulement 12 rencontres, il a célébré dans la zone des buts à 14 reprises. Surtout, il s’agit de son cinquième match avec au moins deux touchés. À ce rythme, d’autres records ne tarderont pas à tomber.

« C’est les opportunités qui sont venues et j’ai complété sur des beaux jeux », a lâché humblement le numéro 8, qui en avait déjà marqué cinq dans un match au niveau collégial. Au bout du compte, il a bouclé sa journée de travail avec sept attrapés bons pour des gains de 134 verges, en plus d’avoir couru pour 17 verges.

Kevin Mital s’est évidemment attiré les éloges de son entraîneur-chef, Glen Constantin, qui n’a pas manqué de rappeler la chimie qui opère entre son receveur de passes et le quart-arrière Arnaud Desjardins.

« Je suis très content [de la chimie]. Par contre, avec la qualité de receveurs qu’on a, je pense que c’est bon pour distribuer le ballon. [...] C’est vraiment une distribution à tous les joueurs et là on devient dur à couvrir », a expliqué Constantin.

Un air de déjà-vu

En avant 28 à 10 à la mi-temps, le Rouge et Or a connu une baisse de régime quand est venu le temps de reprendre l’action. Un air de déjà-vu, puisque la même chose s’est produite lors du match d’ouverture locale contre le Vert & Or de Sherbrooke, la semaine auparavant.

Au troisième quart, les Redbirds en ont profité pour inscrire un touché et menaçaient d’en ajouter un second alors qu’ils frappaient à la porte des buts avec neuf secondes à écouler. 

Vincent Delisle a toutefois pris les choses en main et fait perdre le ballon à Darius Simmons avant de voir Charles-Alexandre Jacques recouvrer le ballon au sol. Un gros jeu qui a fait tourner le vent.

« Évidemment, je suis content du résultat. On a montré de belles choses sur toutes les facettes. Mais je trouve que, comme la semaine passée, on a joué une très bonne première demie [...], mais il y a eu un petit relâchement en deuxième demie », a noté Constantin, qui se préparait à aller voir le match entre le Cégep du Vieux-Montréal et le Collège Champlain Lennoxville.

La défensive a aussi eu son mot à dire dans la défaite. Outre ce revirement provoqué à la porte des buts, Billy Jonas Pernier et Arnaud Laporte ont réussi deux larcins aux dépens du quart recrue Eloa Latendresse-Regimbald. Quelques autres ballons ont également bien failli être interceptés.

Desjardins brille lui aussi

Les exploits de Kevin Mital ont presque fait passer le travail du pivot Arnaud Desjardins dans l’ombre. Le quart de deuxième année a effectué 23 de ses 27 passes, accumulant 343 verges et cinq passes de touché.

On a eu beau lui rappeler ses statistiques étincelantes, le numéro 12 en a plutôt profité pour diriger le mérite sur ses coéquipiers.

« Tout le crédit revient aux receveurs et à la O-line [ligne offensive] aujourd’hui. Il y a eu des énormes catchs. Kevin a une super game évidemment. J’ai eu aucune pression. Durant le match, dans ma pochette c’était calme », a louangé le jeune homme.

En bref

David Dallaire a été l’auteur de l’autre majeur du Rouge et Or.

Le porteur de ballon Kalenga Muganda a finalement fait ses débuts dans le réseau universitaire québécois, terminant sa première journée au bureau avec six courses qui ont rapporté 34 verges.

Avec son 14e touché dans l’uniforme de l’Université Laval, Kevin Mital s’approche déjà du record d’équipe (17), détenu par Julian Feoli-Gudino et Félix Faubert-Lussier... Les Carabins de Montréal seront les prochains adversaires du Rouge et Or, à Montréal, samedi prochain. 

Une recrue qui fait tourner les têtes 

Les projecteurs ont mis en lumière l’impeccable travail de Kevin Mital, mais une recrue des Redbirds de McGill s’est assurée de faire connaître son nom à son premier départ en carrière dans le réseau universitaire.

Le quart-arrière des Redbirds de McGill Eloa Latendresse-Regimbald tentant de lancer le ballon, ce samedi contre le Rouge et Or.
Photo Agence QMI, Thierry Laforce
Le quart-arrière des Redbirds de McGill Eloa Latendresse-Regimbald tentant de lancer le ballon, ce samedi contre le Rouge et Or.

Le quart-arrière Eloa Latendresse-Regimbald avait plutôt des airs de vétéran aguerri face à la défensive du Rouge et Or. Ses statistiques parlaient d’elle-même. Il a effectué 20 de ses 41 passes et accumulé pas moins de 475 verges par les voies aériennes. Il a de plus lancé une passe de touché. Ses 11 courses lui ont de surcroît permis d’ajouter 132 verges.

« C’est un jeune qui n’a jamais froid aux yeux. On l’a vu depuis son premier jour ici avec nous, il avait déjà confiance dans le caucus même si c’est avec l’équipe 3. Il rentrait et on dirait que c’est l’équipe 1 », a vanté son entraîneur-chef, Ronald Hilaire.

À plusieurs reprises, Latendresse-Regimbald ne s’est pas gêné pour courir avec le ballon ni pour attaquer les zones profondes. L’athlète de 20 ans sait toutefois qu’il a encore « beaucoup à apprendre ». Deux de ses passes ont été interceptées et quelques autres ont bien failli connaître le même sort.

« Je suis vraiment content de l’équipe. On est sorti fort. C’est pas notre plein potentiel. C’était quelque chose d’impressionnant. [...] On a réussi à bien passer la balle sur Laval et je pense que c’est un début », a-t-il indiqué.

Son vis-à-vis Arnaud Desjardins lui a aussi lancé des fleurs. 

« De ce que j’ai vu, je pense que pour un premier match c’est impressionnant. Je pense qu’il y a des belles choses qui s’en viennent pour lui dans le futur. »

L’entraîneur-chef Glen Constantin l’a vanté à son tour en parlant d’un « quart-arrière qui est quand même très dynamique et très mobile ».

« Bâtir là-dessus »

Mis à part le brio de son meneur à l’attaque, Hilaire a aimé ce qu’il a vu de ses ouailles.

« C’est pas une équipe qu’on ne peut pas battre. Je suis content de ce que j’ai vu offensivement avec un jeune quart-arrière dans son premier départ. Je pense qu’on en a un spécial », a-t-il avancé.

« C’est le premier match, on peut bâtir là-dessus. »


♦ À Sherbrooke, le botteur du Vert & Or Louis Tardif a réussi un placement sur 26 verges alors que le cadran égrainait les dernières secondes du match pour offrir une victoire de 24 à 23 face aux Stingers de Concordia.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.