/news/elections
Navigation

3e lien: Legault demande aux Montréalais de ne plus «regarder de haut» les gens de Québec et de Lévis

3e lien: Legault demande aux Montréalais de ne plus «regarder de haut» les gens de Québec et de Lévis
Mario Beauregard / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

GATINEAU – Rattrapé à la télévision par une déclaration de Bernard Drainville à propos du troisième lien, François Legault s’est attaqué aux Montréalais opposés à son projet de tunnel, qui, selon lui, «regardent de haut» les gens de Québec et de Lévis.

• À lire aussi: La CSQ sceptique après une semaine de campagne

«Il faut que les gens de Montréal arrêtent de regarder de haut les gens de Québec puis de Lévis», a déclaré le chef caquiste, qui, à l’instar des autres chefs, a accordé une entrevue en direct d’une trentaine de minutes à Radio-Canada dimanche soir. 

Pressé de questions par les animateurs au sujet, entre autres, de sa promesse phare, François Legault a tenté de nuancer une déclaration controversée lancée vendredi dernier par son candidat-vedette dans Lévis, Bernard Drainville. 

«Lâchez-moi avec les GES», s’était emporté l’ancien journaliste lors d’un point de presse sur une promesse de la CAQ en santé. 

«Il faut remettre la déclaration dans son contexte. On lui a dit: "Comment vous pouvez être pour l’environnement et pour le troisième lien?". C’est là que Bernard a dit: "Lâchez-moi avec les GES"», a relaté M. Legault. 

Or en réalité, la question qui lui avait été posée ce jour-là, avant que M. Drainville n’intervienne, était plutôt de savoir si le parti au pouvoir comptait préciser son projet avec de nouvelles informations d’ici le 3 octobre. 

  • Écoutez l'édito de Richard Martineau diffusé chaque jour en direct 8 h 30 via QUB radio :

Données à réviser

À ce sujet, François Legault a expliqué, sur les ondes de Radio-Canada, qu’en raison de la nouvelle réalité du télétravail, une des conséquences de la pandémie, les données dont dispose le gouvernement sont «dépassées». 

«Les chiffres doivent être mis à jour. On ne peut pas sortir des chiffres qui ne sont plus bons», a soutenu M. Legault. 

Mais, quoi que puissent en dire les études, «pour moi, il y a une évidence qu’on a besoin d’un troisième lien», a-t-il insisté en répétant que de construire deux ponts l'un à côté de l'autre était une mauvaise idée. 

«Il y aura moins de congestion incluant pour le transport collectif», croit le chef caquiste. 

«La question qui reste: veut-on défigurer l’île d’Orléans ou veut-on un tunnel?» a résumé M. Legault en opposant son projet à celui qui est proposé par le Parti conservateur d’Éric Duhaime. 

Anglade préfère le tramway

À son tour, la cheffe libérale a réitéré qu’elle voulait que le tramway de Québec traverse jusqu’à Lévis dans une troisième phase de développement du réseau. Selon les études, l'infrastructure pourrait se retrouver sur un tunnel ou sur un pont, a premièrement dit Mme Anglade lors de la soirée des chefs à Radio-Canada.   

Cependant, en fin de segment, la cheffe a affirmé que les études pourraient aussi confirmer l’inutilité du troisième lien pour y mettre le tramway.   

Il n’y aurait peut-être rien à la suite des études? «Dépendant des études», a-t-elle répondu. «Mais, il pourrait aussi y avoir une manière de faire en sorte que le transport se rende jusqu’à Lévis.»  

Mme Anglade assure qu’il est nécessaire de réduire le trafic à Québec, mais que le plan «va dépendre de la science». 

Avec la collaboration de Nicolas Lachance, Bureau parlementaire

  • Écoutez la rencontre Lisée - Mulcair avec Martineau diffusée chaque jour en direct 8h50 via QUB radio :

Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.

En continu
Le fil des élections fullscreen
OUTIL INTERACTIF
Les 625 candidats à la loupe
tous nos contenus électoraux