/news/currentevents
Navigation

Attaques en Saskatchewan: du sang et des cadavres, comme à la guerre

Michael Brett Burn
Photo tirée de Facebook Michael Brett Burns, Nation crie de James Smith

Coup d'oeil sur cet article

Les attaques mortelles ont donné des airs de zone de guerre à une paisible communauté isolée de la Saskatchewan, selon ses résidents confrontés dimanche aux cadavres et au sang laissés sur le passage des deux suspects armés.

• À lire aussi: Le deuil est profond après ce carnage inexpliqué

• À lire aussi: Ce que l'on sait de la série d'attaques au couteau qui a fait 10 morts en Saskatchewan

• À lire aussi: Une mère de deux fillettes parmi les victimes des meurtres en Saskatchewan

«J’ai perdu beaucoup de membres de ma famille [dimanche]. Des corps partout dans la réserve, certains décédés et beaucoup d’autres avec de graves blessures au couteau et des hémorragies. C’était une zone de guerre», raconte Michael Brett Burns, sur sa page Facebook.

Ce résident de la nation crie James Smith a survécu à l’attaque, contrairement à son ancienne conjointe, Lana Head. 

 Écoutez l'entrevue avec Marie-Lou Bernatchez à l’émission de Philippe-Vincent Foisy diffusée chaque jour en direct 7 h 45 via QUB radio : 

«Les regards de ceux agressés ne pouvaient pas exprimer toute la douleur et la souffrance qu’ils ressentaient», confie-t-il. 

Le Journal a tenté de contacter plus d’une trentaine de personnes qui vivent dans la nation crie ou dans la petite ville de Weldon où ont eu lieu les attaques. Ils ont tous refusé d’accorder des entrevues aux médias pour respecter le deuil des familles. 

Michael Brett Burn
Photo La Presse canadienne

«Folie meurtrière»

Dilly Bar, un jeune de Saskatoon, a perdu sa mère qui aurait été tuée en tentant de protéger un garçon. 

«C’était une femme extraordinaire comme ça. Elle n’a jamais eu de haine contre personne. Il n’y a aucune explication sur la raison pour laquelle ces gens ont décidé de se livrer à une folie meurtrière. J’espère que la justice sera bientôt rendue», explique M. Bar sur les réseaux sociaux. 

-Écoutez Alexandre Moranville au micro de Benoit Dutrizac sur QUB radio :

Michael Brett Burn
Photo REUTERS

Kirby Constant, une mère de Prince Albert, située à près de 60 km de la nation crie, affirme que toute la communauté de James Smith est en deuil en raison de cette «tragédie insensée». 

«La douleur, l’angoisse, la tristesse, le chagrin, le choc sont des mots qui ne décrivent même pas les émotions que j’ai vues et ressenties», mentionne-t-elle. 

Le pasteur Wilfred Sanderson, qui travaille dans les deux églises anglicanes de la nation crie, a invité sa communauté à se recueillir après l’attaque durant une vidéo filmée en direct sur Facebook.

«Priez pour votre famille, votre communauté et tous ceux qui ont été affectés par ces personnes. [...] Que Dieu nous donne la force de traverser tout cela ensemble», a conclu l’homme d’Église, avec les larmes aux yeux et les mains tremblantes. 

  • Écoutez le segment judiciaire avec Félix Séguin diffusé chaque jour en direct 8 h 35 via QUB radio :

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.