/misc
Navigation

PQ et immigration: le pays qui s’éteint

Coup d'oeil sur cet article

Sans surprise, la question des seuils d’immigration est au cœur de la campagne électorale. Ce qui étonne, c’est que le Parti Québécois propose, ni plus ni moins, la lente disparition de la nation québécoise.

En affirmant que les seuils d’immigration doivent être ramenés à ce qu’ils étaient dans les années 1990, le Parti Québécois démontre qu’il est déconnecté des changements de réalité survenus depuis les 30 dernières années.

Pérenniser la pénurie de main-d’œuvre

Selon Emploi Québec, près de 250 000 postes sont vacants au Québec. Le nombre de personnes au chômage (214 000 pour la même période) est inférieur au nombre de postes vacants.

Même si on fait abstraction de l’adéquation qui est nécessaire entre chômeur et emploi à combler, si on prétend que tous les chômeurs «peuvent» occuper un emploi vacant, on fait tout de même face à un écueil.

Quand Paul St-Pierre Plamondon propose de diminuer le nombre d’immigrants reçus, il propose au Québec de s’enfoncer dans un déficit de main-d’œuvre catastrophique. Ce qu’il suggère, c’est de normaliser l’attente dans les hôpitaux, la dégradation des infrastructures publiques, la diminution des services offerts dans les commerces et l’incapacité de l’État comme des entreprises à servir la population. 

  • Écoutez la rencontre Yasmine Abdelfadel et Marc-André Leclerc diffusée chaque jour en direct 6 h via QUB radio : 

Faire disparaître la nation

Et pourquoi? Soi-disant pour protéger le français et la culture québécoise. Mais quelle dérive!

Si le Parti Québécois parvenait à réaliser l’indépendance que nous propose PSPP, le pays qui verrait le jour serait immédiatement confronté à son propre déclin.

Les Québécois ne font pas assez d’enfants pour assurer le remplacement de notre population. Choisir de fermer le Québec à l’immigration, c’est condamner notre nation à disparaître.

Une nation qui ne se maintient pas, et on ne parle même pas de s’accroître, c’est une nation qui s’autodétruit.

Quelle tristesse de voir que le parti qui devrait nous proposer un pays florissant nous invite plutôt à accepter notre extinction.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.