/sports/hockey/remparts
Navigation

Remparts: une profondeur différente, selon Patrick Roy

MOSAÏQUE COACH CANADIENS
Photo d'archives, Stevens LeBlanc Patrick Roy, entraîneur-chef des Remparts

Coup d'oeil sur cet article

Patrick Roy a vanté sans cesse la profondeur de son alignement, l’an dernier. À quelques semaines du début de la saison régulière, il estime que les Remparts auront autant de profondeur en 2022-2023, mais pas nécessairement répartie de la même façon.

• À lire aussi: Un été formateur pour Zachary Bolduc

L’an dernier, c’était particulièrement à l’arrière que les Diables rouges avaient de la profondeur, avec un top 6 composé de Louis Crevier, Evan Nause, Nicolas Savoie, Vsevolod Komarov, Édouard Cournoyer et Charle Truchon. Toutefois, Crevier et Cournoyer ne sont plus avec l’équipe et ont été remplacés par des joueurs plus jeunes, à savoir Samuel Lachance, Mathieu Wener et Vincent Murray, ainsi que le défenseur de 19 ans Édouard Carrier, amené dans un rôle de profondeur.

C’est probablement à cette position que subsistent le plus grand nombre d’interrogations chez Roy.

«On ne sait pas comment Murray, Lachance, Wener et Carrier vont se comporter. Aussi, est-ce que Charle Truchon est capable d’élever son jeu et s’établir comme un régulier dans notre top 4? Ce sont certaines des interrogations qu’on a», mentionnait-il, mardi, avant d’ajouter croire que Truchon avait ce qu’il fallait pour s’acquitter de ses nouvelles responsabilités.

QUI JOUERA AVEC GAUCHER?

À l’attaque, Roy se dit satisfait de la profondeur qu’il a entre les mains. Si tout se déroule comme prévu, elle devrait lui permettre de ne pas dépenser trop à la période des Fêtes pour l’acquisition de joueurs de profondeur.

Pour l’instant, toutefois, la principale question demeure de savoir qui évoluera à la droite de James Malatesta et Nathan Gaucher sur le deuxième trio de l’équipe. Pour l’instant, c’est Charles Savoie qui obtient l’audition à ce poste, mais plusieurs candidats cognent à la porte.

«On va commencer avec Savoie et on va voir comment [Frantisek] Ridzon va s’adapter. On a [Lucas] Canning et [Mikaël] Huchette aussi. On a toute sorte de scénarios possibles.»

Ça, c’est, avouons-le, en attendant la venue de Justin Robidas aux Fêtes. Mais il ne faut pas le dire trop fort.

Roy aura l’occasion de tester certaines combinaisons, vendredi et samedi, à l’occasion de deux matchs préparatoires, le premier à Saint-Joseph-de-Beauce face aux Saguenéens de Chicoutimi et le second, contre les Tigres de Victoriaville, au complexe multidisciplinaire de L’Ancienne-Lorette.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.