/sports/opinion/columnists
Navigation

Manoah est très à l’aise

BBA-BBO-SPO-LOS-ANGELES-ANGELS-V-TORONTO-BLUE-JAYS
Photo AFP Alek Manoah a retiré 153 frappeurs au bâton en 163 manches au monticule, cette saison.

Coup d'oeil sur cet article

Alek Manoah semble au meilleur de sa forme lorsqu’il saute sur la butte du Yankee Stadium. En effet, en quatre sorties dans l’antre des Bombardiers du Bronx, le jeune droitier présente une fiche de deux gains et une moyenne de points mérités de 1,52, tout en limitant l’adversaire à un rendement offensif de ,146.

À ses 26 premières sorties, Manoah n’a accordé que 126 coups sûrs en 163 manches.

Il a retiré 153 frappeurs au bâton et il n’a accordé que 40 buts sur balles, affichant une excellente maîtrise de ses tirs.

Par ailleurs, l’ancien des Royals de Kansas City Whit Merrifield a canonné son premier circuit dans l’uniforme des Jays face aux Yankees le 21 août dernier. C’était son septième de la saison et son premier depuis le 1er août.

Pendant ce temps-là, Vladimir Guerrero fils continue de faire résonner son coup de bâton avec 27 longues balles et 81 points produits.

À son poste de receveur, Danny Jansen a été débité de cinq bévues en 46 rencontres. Dans l’ensemble, les Jays ont commis 68 bévues à leurs 134 premiers matchs cette saison.

Sans surprise, Bo Bichette est celui qui a commis le plus d’erreurs à l’arrêt-court, avec 16, surtout en raison de sa grande combativité.

Les Jays frappent et lancent!

La troupe torontoise domine par ailleurs au chapitre de la moyenne offensive par équipe avec un rendement de ,260. À leurs 134 premières parties, ils ont amassé 428 coups sûrs de plus d’un but, produisant 614 points.

Pendant ce temps, leurs lanceurs affichent une moyenne collective de 3,85 points mérités. Ils ont fait mordre la poussière à 1027 frappeurs et ont accordé 409 buts sur balles.

Jackie Bradley fils a fait un retour au Fenway Park, pour la première fois dans l’uniforme du club visiteur. Il est le meneur actif au chapitre des triples avec 15 et il y a cogné 45 circuits.

Kirk devance Russell Martin

Même si sa taille n’est pas synonyme de vitesse, n’empêche que le receveur Alejandro Kirk a réussi 13 coups sûrs à l’avant-champ depuis le début de la campagne, ce qui lui a permis de devancer Russell Martin à ce chapitre chez les receveurs des Blue Jays.

Martin en avait obtenu 12 en 2015, tout en affichant un rendement offensif de ,240. Cette saison, Kirk en revendique 13 avec une moyenne à l’attaque de ,292.

Pat Borders en avait réussi 11 en 1992 avec un rendement offensif de ,240 tandis que J.-P. Arencibia en avait obtenu 10 en 2013 tout comme John Buck en 2010.

Par ailleurs, les Jays dominent vraiment les Red Sox cette saison puisqu’ils ont gagné huit de leurs neuf premières rencontres au Fenway Park, ayant marqué 68 points tout en n’en allouant que 25 à leurs adversaires.

D’ailleurs, au chapitre de la moyenne des points mérités, les Jays sont premiers dans la ligue Américaine avec une moyenne de 1,29, suivis des Rays à 1,55 et des Tigers à 1,59.

Adam Cimber s’impose de plus en plus comme releveur alors qu’il revendique déjà 10 gains dans ce rôle. Il fait ainsi partie d’un groupe de six releveurs dans l’histoire des Jays à avoir signé au moins dix victoires dans une même saison, soit Dennis Lamp (1985), Mark Eichhorn (1986-87), Jeff Musselman (1987), Mike Timlin (1991) et Paul Quantrill (2001).

De son côté, George Springer est en feu depuis son retour au jeu, car dans les sept matchs qui ont suivi sa blessure, il a obtenu 15 coups sûrs en 25 présences au bâton pour une moyenne de ,600 avec trois doubles et un triple. 

Un très long simple

Oneil Cruz, des Pirates de Pittsburgh, a trouvé une façon de se démarquer dans une cause perdante face aux Braves d’Atlanta, le 24 août dernier, en cognant une balle à 122,4 milles à l’heure, soit environ 197 km/h, un record. La marque à battre depuis l’ère Statcast – et huit des 10 frappes les plus puissantes de tous les temps – appartenait à Giancarlo Stanton. Le cogneur des Yankees de New York a frappé 14 fois la balle à plus de 120 m/h, mais jamais aussi fort que son dauphin. Il faut dire qu’à 6 pi et 7 po et 220 lb, Cruz a tout ce qu’il faut pour réussir dans la catégorie de la longue balle. Le joueur d’arrêt-court n’a qu’une soixantaine de matchs sous la cravate. Avec une balle et deux prises contre lui en troisième manche, l’athlète de 23 ans a frappé le lancer de Kyle Wright avec la puissance d’un missile en direction du champ droit. Le Dominicain a pris quelques instants pour admirer son coup, qui n’avait pas l’angle suffisant pour franchir la clôture du PNC Park. La balle a même ricoché sur le mur avant d’être captée par le voltigeur, qui l’a tout de suite envoyée au deuxième coussin. Cruz s’est ainsi arrêté au premier but, avec un simple.

Stripling s’impose

Depuis qu’il a été intégré dans la rotation des partants des Blue Jays le 6 juin dernier, Ross Stripling a affiché un dossier de 6-3 avec une moyenne de points mérités de 3,14. En 14 départs, il a limité les frappeurs à un rendement offensif de ,216. En saison, le grand droitier a été impliqué dans 27 matchs, dont 19 comme partant. Il a passé 107 manches sur la butte, n’accordant que 92 coups sûrs et seulement neuf circuits. Il n’a donné que 19 buts sur balles et il a retiré 94 frappeurs au bâton.

LaRussa sur le carreau

Le gérant des White Sox de Chicago, Tony LaRussa, devra s’absenter pour des raisons médicales et c’est son adjoint, Miguel Cairo, qui le remplacera durant son absence. LaRussa ira subir des examens chez son médecin personnel en Arizona. Les White Sox n’ont fourni aucune explication supplémentaire. On a annoncé la nouvelle après le match du 30 août dernier. Lors de sa rencontre d’avant-match avec son directeur général Rick Hahn, il ne présentait aucun signe de maladie. LaRussa et Sparky Anderson sont les seuls gérants à avoir remporté les honneurs des ligues Américaine et Nationale. LaRussa avait obtenu son premier poste de gérant à l’âge de 34 ans, soit lorsque les White Sox l’ont promu du niveau AAA aux majeures pour remplacer Don Kessinger. Au cours des huit dernières saisons, LaRussa a compilé un dossier de 522 gains et 510 revers. Il a été intronisé au Temple de la renommée du baseball en 2014.

Ohtani fait encore des siennes

Le célèbre japonais Shohei Ohtani est devenu le premier joueur des majeures à présenter une fiche de 30 circuits comme frappeur et dix victoires comme lanceur. Ohtani est aussi le premier joueur né au Japon avec au moins 30 circuits lors de deux saisons consécutives. Son nom est inscrit dans le livre des records pour une très longue période. Il a accompli cet exploit le 31 août dernier aux dépens des Yankees de New York.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.