/sports/opinion/columnists
Navigation

Le pari important de Kirby Dach

Coup d'oeil sur cet article

Qu’ont en commun Kirby Dach et Tim Stützle? Les deux patineurs ont été sélectionnés au troisième rang du premier tour chez les joueurs amateurs.

Puis, s’arrêtent les comparaisons.

Alors que Stützle n’a pas tardé à convaincre qu’il est un joueur pouvant faire la différence et, du même coup, forcer la main aux dirigeants des Sénateurs d’Ottawa de lui accorder une entente de huit ans de plus de 8 millions $ par saison, Dach vient d’accepter un contrat de quatre ans avec le Canadien, entente qui lui permettra d’encaisser près de 3,4 millions $ par campagne.

Il a de quoi être ravi de la tournure des événements, puisque nombreux sont ceux qui croient que le Canadien aurait dû imiter les Islanders de New York en s’assurant les services d’Alexander Romanov pour trois ans avec une rémunération annuelle de 2,5 M$.

On en sait très peu sur Dach. Il faut croire que Kent Hughes et son groupe ont plongé dans leur souvenir pour ramener en surface les performances du jeune homme dans les rangs juniors.

Que s’est-il passé à Chicago? Pourquoi tarde-t-il à justifier un choix aussi prestigieux? Après tout, être choisi au troisième rang signifie que le jeune homme représente un bel espoir, un joueur peut-être pas d’exception, mais capable d’exercer un impact important au sein d’une formation professionnelle.

Stützle a répondu aux attentes.

Lancer la serviette

Dach a subi quelques blessures qui ont retardé sa progression et qui ont fait en sorte qu’il n’a jamais pu se démarquer. Ce qui est encore plus intrigant chez ce joueur format géant, c’est l’impatience des décideurs des Blackhawks. Parce qu’on a lancé la serviette. On a rapidement tranché. Dach ne figurait sûrement pas parmi les six meilleurs patineurs de l’organisation. On n’a pas hésité à s’en départir. 

Par conséquent, peut-on conclure que Hughes a fait preuve d’une grande générosité? Une entente de quatre ans est-elle justifiée? Un engagement de plus de 13 M$ n’est-il pas exagéré?

Les décideurs du CH savent qu’ils ont acquis un joueur talentueux, même s’il n’a connu qu’une seule saison productive avec les Blades de Saskatoon, dans la Ligue junior de l’Ouest. Ils ont profité d’un contexte particulier pour obtenir un athlète ayant trois années chez les professionnels derrière la cravate.

Il demeure cependant un projet. Seulement 19 buts en 152 matchs dans la LNH, ce sont des statistiques qu’on colle à un joueur évoluant au sein de la quatrième ligne.

Cependant, c’est un jeune de 21 ans, avec l’expérience du hockey professionnel.

On se croise les doigts

Maintenant, on espère.

On espère que, dans un nouvel environnement, on obtiendra de Dach l’éclosion qu’espérait l’état-major des Blackhawks. À cet égard, les décideurs de cette équipe n’ont-ils pas une large part de responsabilités dans le développement de leurs espoirs? Ont-ils pris les bonnes décisions avec Dach? 

Son départ de Chicago ne plaît pas tellement à Jonathan Toews qui a apprécié le talent de Dach la saison passée, surtout lors des dernières semaines du calendrier. Le capitaine a souligné avoir épié un joueur plus à l’aise et plus confiant.

Le Canadien prend-il un risque?

Considérant que Dach n’a que 21 ans, qu’il a déjà disputé plus de 150 matchs dans la Ligue nationale, ce sera aux décideurs du Tricolore de s’assurer que leur investissement produira les dividendes escomptés.

C’est la prochaine étape à franchir.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.