/news/currentevents
Navigation

Armes à feu: plus de 125 individus interpellés lors d’une opération policière

Coup d'oeil sur cet article

Plus de 125 individus ont été interpellés dans la nuit de d'hier à aujourd'hui par les policiers de l’opération Centaure contre la violence liée aux armes à feu, menant à 10 arrestations, dont une pour un individu avec une arme chargée.

• À lire aussi: Enquête indépendante pour l'intervention policière à Terrebonne

Au total, ce sont 72 établissements licenciés du Grand Montréal qui ont été visités par plus d’une centaine d’agents de 20 corps de police différents, autant sur la Rive-Nord que la Rive-Sud.

Depuis quelques semaines, les forces policières mettent beaucoup de pression sur les groupes criminalisés et multiplient les opérations de visibilité. 

Celle d'aujourd'hui a permis l’arrestation de dix individus qui étaient pour la plupart en bris de condition, selon nos informations.

Du côté de Montréal, les policiers ont réussi à passer les menottes à Carlos-Alexander Sarmientos Galdamez, 22 ans, qui était recherché en vertu d’un mandat. 

L’homme qui est considéré comme actif dans le milieu criminalisé se trouvait à un établissement non loin de l’intersection du boulevard René-Lévesque et de la rue Mansfield, selon nos informations.

Avec un 9 mm chargé

En procédant à sa fouille, les agents ont découvert en sa possession un 9 mm chargé. Il a comparu au palais de justice de Montréal aujourd'hui. 

L’arme sera donc analysée au cours des prochaines semaines afin de possiblement la lier à d’autres dossiers. 

Sarmientos Galdamez a notamment des antécédents de possession non autorisée d’une arme prohibée ou à autorisation restreinte, de non-respect d’ordonnance en lien avec une arme à feu et de vol de moins de 5000 $.

Des Hells interpellés

Dans le cadre de la tournée policière de Centaure, six membres des Hells Angels ont aussi été interpellés à Boucherville. 

Parmi ceux-ci se trouvait le membre en règle Patrick Lock, selon nos informations.

« On va encore continuer de mettre de la pression à chaque semaine », a confirmé une source au Journal

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.