/misc
Navigation

Défaite crève-cœur du Rouge et Or

Les Carabins se sauvent avec une victoire de 21 à 18

GEN - CARABINS VS ROUGE ET OR  / RSEQ
Photo Martin Alarie Les joueurs des Carabins ont conjugué leurs efforts de belle façon pour freiner l’offensive du Rouge et Or, samedi.

Coup d'oeil sur cet article

Le premier affrontement de la saison entre les Carabins et le Rouge et Or a donné droit à un autre classique entre les deux puissances du football universitaire : il a fallu attendre jusqu’au tout dernier jeu du match pour voir les Montréalais triompher 21 à 18 sur leurs rivaux de Québec, samedi après-midi.

• À lire aussi: Carabins et Rouge et Or : « Un classique ! »

Au moment où le cadran égrainait les dernières secondes du match, le botteur Philippe Boyer a placé le ballon entre les deux poteaux depuis la ligne de 45 verges. Le héros du match tuait du même coup les espoirs des Lavallois, qui espéraient venger leurs trois défaites subies contre les Bleus l’an dernier.

« C’est crève-cœur pour les joueurs, mais je pense que l’avenir est prometteur », philosophait Glen Constantin après le match, sur le terrain du Complexe sportif Claude-Robillard.

Le duel entre les deux grands rivaux a été chaudement disputé. Et on ne parle pas seulement du mercure qui pointait à 35 degrés avec l’indice humidex. « La game était plus chaude », a rigolé Constantin.

Début de match sans entrain

Le début de match laissait toutefois présager une véritable traversée du désert pour les Lavallois. 

Dès le botté d’envoi, Wedens Alexandre a galopé sur 77 verges pour permettre aux Carabins d’ouvrir le pointage grâce au premier placement de Philippe Boyer. Quelques instants plus tard, le quart Arnaud Desjardins a vu sa passe être interceptée et ramenée dans la zone des buts par Michael Brodrique.

Après un autre placement de Boyer, les Carabins menaient par 13 et semblaient se diriger vers une victoire facile. 

Le Rouge et Or s’est toutefois rapproché à un petit point des Bleus avant la demie, à la faveur d’un touché de sûreté, d’un placement de Vincent Blanchard et d’un majeur d’Édouard Arsenault. 

Une démonstration de résilience qui a impressionné le grand manitou du Rouge et Or.

« Une chose dont on a parlé beaucoup c’est comment on allait répondre à l’adversité, puis ça je pense que les gars ont bien répondu. Je pense qu’on a grandi comme équipe », a résumé Constantin.

Mais, au bout du compte, ses ouailles ont commis « trop de petites erreurs » pour pouvoir s’en tirer à bon compte. 

Les mots de l’entraîneur trouvaient écho chez son pivot Arnaud Desjardins, dont l’après-midi de travail a été cahoteux. 

Le quart de deuxième année a terminé le match avec 16 passes captées en 28 tentatives pour des gains aériens de 138 verges et une interception. 

Il a aussi vu le secondeur Nicky Farinaccio lui arracher le ballon des mains alors que le Rouge et Or menaçait à la ligne de 17 des Carabins au premier quart.

« J’ai juste l’impression que ça a été un début de match un peu flat. Pour ma part, faut que je fasse ma job de protéger le ballon. C’est sûr que ça a fait mal au premier quart. Tu ne veux jamais lancer une interception pour un touché. C’est des moments clés dans un match qui nous font mal à la fin sur le tableau indicateur », a résumé Desjardins.

L’attaque de l’Université Laval n’a généré que 235 verges au total, bien en deçà de ses habitudes depuis le début de saison. 

Sénécal contenu

Le Rouge et Or n’a que très peu de choses à se reprocher défensivement. Jonathan Sénécal a été limité à moins de 300 verges de gains et l’offensive des Carabins a bouclé sa journée de travail sans avoir atteint la zone payante.

« Sénécal a une bonne vision pour voir ses receveurs. Il fallait être serré sur les receveurs. Fallait mettre un peu de pression sur lui. Le contenir, le garder dans la pochette. En grande majorité on a fait un bon travail là-dessus samedi », a résumé le demi défensif Maxym Lavallée. 


Les hommes de Glen Constantin profiteront d’un congé la fin de semaine prochaine... Ils retrouveront leurs partisans au Stade TELUS de l’Université Laval le 25 septembre, quand les Stingers de Concordia seront les visiteurs... Près de 3000 spectateurs ont assisté à ce premier match des Carabins au Complexe sportif Claude-Robillard, qui accueillera les matchs de l’équipe tout l’automne...

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.