/sports/hockey/remparts
Navigation

Patrick Roy expulsé dans la victoire

L’entraîneur-chef a eu une prise de bec avec l’officiel Nicolas Dutil en première période

SPO-HOCKEY-REMPARTS-CATARACTES
Photo Marcel Tremblay Patrick Roy a eu une prise de bec avec l’officiel Nicolas Dutil en première période. L’entraîneur des Remparts a ensuite été expulsé.

Coup d'oeil sur cet article

Ce n’était qu’un match présaison, entre des Remparts et des Cataractes de Shawinigan plutôt différents des deux équipes qui se sont affrontées en demi-finale de la LHJMQ, il y a quelques mois. Clairement, toutefois, il restait des relents de la fin de série controversée qui avait couronné les Cats.

Un peu sur la glace, oui, puisqu’on a eu droit à un match physique que les Remparts ont gagné au compte de 6 à 3. Mais c’est davantage la relation entre Patrick Roy et les officiels qui a retenu l’attention.

Rappelons que lors de l’annonce de son retour derrière le banc de l’équipe, Roy avait ouvertement critiqué le travail du directeur de l’arbitrage de la LHJMQ, Richard Trottier. 

« Il est clair dans ma tête qu’on a besoin d’un changement », avait-il plaidé.

Coïncidence ou non, la LHJMQ avait dépêché Nicolas Dutil et Olivier Gouin pour officier le match de samedi. Dutil avait eu maille à partir avec Roy lors du match no 4 de la série contre Shawinigan la saison dernière et Gouin est celui qui avait appelé la pénalité à Vsevolod Komarov à la fin du match no 5, menant au but gagnant de Pierrick Dubé qui propulsait les Cataractes en finale.

MÉLANGE EXPLOSIF

Le cocktail était en place, et ça n’aura même pas pris une période pour qu’il explose.

Insatisfait d’un non-appel d’obstruction en zone défensive sur Nathan Gaucher, en fin de première période, Roy a laissé savoir sa façon de penser à Dutil qui a aussitôt expulsé l’entraîneur-chef des Diables rouges qui a ensuite continué d’enguirlander l’arbitre avant de quitter. Il restait 39 secondes à faire au premier tiers.

« Comme j’ai dit à mes joueurs, je considère que je n’ai pas le même traitement que d’autres entraineurs à travers la ligue. C’est pour ça que j’essaie le moins possible de parler durant les matchs. [...] J’ai trouvé ça drôle de la part de la ligue de les mettre contre Shawinigan, dans un match hors-concours. Ils ont manqué de tact. »

Roy a par la suite reconnu que la pilule de la défaite de l’an dernier avait été difficile à avaler et qu’elle ne l’était peut-être pas complètement.

« C’est peut-être moi qui vais devoir faire un mea culpa, que je me regarde dans le miroir et que je trouve une façon de la digérer. Ça allait bien jusque-là, mais quand je les ai vus sur la glace, j’ai eu de la misère à comprendre. Je n’ai peut-être pas eu la bonne attitude en partant, j’aurais peut-être dû mettre ça de côté, mais ce n’est pas le type de personne que je suis. »

« Dans mes bonnes années, le rack à hockey aurait revolé. Aujourd’hui, j’essaie de rester plus calme. Il va falloir que je passe par-dessus. Peut-être que ça va avoir fait du bien, ce qui est arrivé ce soir. »

D’ailleurs, à noter que Nicolas Dutil a aussi imposé un dix minutes d’inconduite à Nathan Gaucher en troisième, après qu’il eut critiqué une pénalité à son coéquipier Charles Savoie.

ROCHETTE S’AMUSE

Mais bon, il y a aussi eu un match, samedi, que les Diables rouges ont remporté par la marque de 6 à 3 sur les Cataractes.

Quelques jours avant son départ pour le camp des Flyers de Philadelphie, Théo Rochette s’est amusé avec deux buts et trois aides dans la victoire.

Le défenseur Vsevolod Komarov s’est aussi illustré avec une récolte de quatre mentions d’aide.

En plus de Rochette, Kassim Gaudet, Zachary Bolduc, Frantisek Ridzon et Pier-Olivier Roy ont marqué pour les Remparts tandis que Mathis Cloutier, Alexis Bonefon et Brett Yuzik ont fait de même pour les champions en titre de la LHJMQ, qui présenteront un visage bien différent en 2022-2023.

« On aurait pu être meilleur. C’était un match brouillon et ça allait de tout bord tout côté. Je pense qu’on ne va pas se le cacher, on est meilleurs qu’eux autres et on devra faire un meilleur travail contre des équipes comme ça de jouer plus sûr avec la rondelle et d’être meilleurs défensivement », mentionnait Rochette.


Les Remparts disputeront leur dernier match préparatoire vendredi prochain, face à l’Océanic de Rimouski. Le match sera présenté au Colisée Béton Provincial de Matane.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.