/qubradio
Navigation

GNL Québec: la porte est fermée, selon le ministre Eric Girard

GNL Québec: la porte est fermée, selon le ministre Eric Girard
Photo d'archives Stevens Leblanc

Coup d'oeil sur cet article

Défendu par le Parti conservateur du Québec, le projet de gazoduc GNL Québec ne serait pas bénéfique dans l’immédiat, selon le ministre sortant des Finances, Eric Girard, qui estime que la porte est fermée. 

• À lire aussi: Comme Poilievre, Duhaime veut libérer le Québec des wokes

• À lire aussi: Pierre Poilievre élu chef du Parti conservateur du Canada

Le chef conservateur Éric Duhaime avait avancé que ce projet permettrait de contribuer à régler la crise énergétique en Europe, notamment provoquée par le conflit en Ukraine. Nouvellement élu à la tête du Parti conservateur du Canada, Pierre Poilièvre s’est aussi dit ouvert à cette idée.

Mais aux yeux d’Eric Girard, il est «dur de concevoir qu’un projet serait bénéfique».

«Les besoins sont immédiats et GNL Québec n’a pas été approuvé ni par le Canada ni par le Québec et qui ne passe pas l’évaluation environnementale», a-t-il indiqué en entrevue lundi à QUB radio.

Selon lui, le projet prendrait cinq à sept ans pour être réalisé, ce qui ne permettrait pas de résoudre les problèmes énergétiques en Europe, et plus particulièrement en Allemagne.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.