/sports/hockey/remparts
Navigation

Arbitrage: Patrick Roy et Jacques Tanguay rencontreront la LHJMQ

Coup d'oeil sur cet article

Patrick Roy et Jacques Tanguay rencontreront la LHJMQ, lundi après-midi, afin de discuter de l'arbitrage dans le circuit Courteau.

• À lire aussi: «Je suis tombé dans le panneau comme un bébé lala» –Roy

«La LHJMQ et les Remparts ont convenu mutuellement d'avoir une bonne discussion entre les deux entités pour s'assurer que nous sommes sur la même page. Cette rencontre aura lieu lundi après-midi», a confirmé le directeur des communications de la LHJMQ, Maxime Blouin, au Journal.

Selon nos informations, le commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau, le directeur de l'arbitrage, Richard Trottier, ainsi que le préfet de discipline du circuit, Éric Chouinard, seront de la rencontre.

Amende et suspension

L’entraîneur-chef et directeur général des Remparts de Québec, Patrick Roy, a écopé d’une amende de 5000 $ et d’une suspension d’un match, plus tôt lundi matin, relativement à son excès de colère de samedi dernier.

Comme rapporté initialement par Le Journal de Québec mercredi, l’ancien gardien a été sanctionné par la Ligue de hockey junior majeur du Québec pour «conduite antisportive et propos inappropriés dans les médias». À ce sujet, l’organisation des Diables rouges a préféré ne pas émettre de commentaires.

Roy a été expulsé par les arbitres Nicolas Dutil et Olivier Gouin tard en première période du duel préparatoire face aux Cataractes de Shawinigan. Insatisfait de la décision des officiels de ne pas pénaliser un joueur adverse sur une séquence, «Casseau» les a enguirlandés, ce qui a mené à son départ. Cependant, il a continué d’invectiver les deux hommes au moment de quitter le banc.

  •  Ne ratez pas la chronique sports de Jean-François Baril, au micro de Mario Dumont, chaque jour sur les ondes de QUB radio: 

En marge d’un entraînement, mardi, Roy a néanmoins admis ses torts. «Je suis tombé dans le panneau et pas à peu près, comme un bébé lala. J'ai eu une leçon et c'est bien correct», a-t-il dit selon des propos diffusés par TVA Sports.

Beaucoup d’émotion

La relation entre l’ex-numéro 33 et les officiels de la LHJMQ est certes acrimonieuse, surtout depuis la demi-finale qui a opposé les Remparts aux Cataractes le printemps dernier, le club de la Mauricie ayant eu le dernier mot. D’ailleurs, Roy a eu sa part de récriminations à l’égard de Dutil et de Gouin au cours de la confrontation: le premier avait subi les foudres de l’instructeur-chef pendant le quatrième match, tandis que le second avait imposé une pénalité contestée par le pilote tard dans la cinquième joute, décision ayant mené au but décisif de Pierrick Dubé.

Aussi, le dirigeant avait critiqué le travail du responsable de l’arbitrage du circuit Courteau, Richard Trottier, quand il a confirmé son retour à la barre de la formation en juillet. «Il est clair dans ma tête qu’on a besoin d’un changement», a-t-il estimé à l’époque.

Les Remparts disputeront leur prochaine partie hors-concours vendredi contre l’Océanic de Rimouski.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.