/sports/tennis
Navigation

Tennis: Québec accueille un deuxième tournoi ITF en six mois

Ces événements représentent un tremplin pour plusieurs jeunes athlètes

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Adam Patry, Maya Dutta et Volodymyr Gurenko s’entraînaient hier en prévision du tournoi ITF J3 qui débutera samedi.

Coup d'oeil sur cet article

À compter de lundi, le club Avantage Multi-Sports sera le théâtre d’un deuxième tournoi ITF J3 au cours des six derniers mois.

Organisé par l’Académie Aliassime et réservé aux joueurs de 18 ans et moins, un premier tournoi avait été présenté en avril dernier. Les qualifications auront lieu en fin de semaine et le tableau principal de 32 joueurs chez les garçons et les filles débutera, lundi.

Directrice des opérations du tournoi, Dorotejà Eric estime que les tournois ITF sont un jalon essentiel dans la progression des jeunes Canadiens. « C’est important pour le développement des jeunes, a-t-elle expliqué. Au club, on a tous les outils pour bien entraîner les jeunes, mais c’est formateur qu’ils puissent affronter des joueurs étrangers dans le cadre d’un tournoi. En accueillant des tournois, on peut profiter de laissez-passer pour nos joueurs. »

Eric estime qu’il s’agit d’un investissement à moyen et long terme. « Les jeunes de dix ou 12 ans auront l’occasion de voir les plus vieux et il s’agira d’une motivation et d’un rêve de participer à ce genre de tournois dans le futur, a indiqué la dirigeante d’origine serbe qui a établi ses pénates à Québec il y a cinq ans dans un excellent français et qui ne disait pas un mot dans la langue de Molière à son arrivée. Ça va être un naturel pour les plus jeunes parce qu’ils l’auront déjà vécu comme amateur. Il y aura des retombées. »

« Important pour les Québécois »

Champion canadien junior en 1984 et présentateur de l’événement par l’entremise de son entreprise Cote 100, un fonds de placement privé indépendant, Philippe Le Blanc abonde dans le même sens. 

« C’est important pour les Québécois de se frotter aux joueurs étrangers, a affirmé l’homme d’affaires. Ce type d’événement a une valeur inestimable. C’est très onéreux les tournois. Présenter des événements au Québec permet aux parents de sauver beaucoup d’argent. »

Philippe Le Blanc est le frère de Sébastien qui a remporté deux Grands Chelems en double dans les rangs juniors en compagnie de Sébastien Lareau en 1990 en plus de représenter le Canada aux Jeux olympiques de 1992 à Barcelone. Les deux frères ont trois enfants qui jouent au tennis dans la NCAA. 

Québécois présents

Joliane Côté et Volodymyr Gurenko, un jeune ukrainien établi au Manitoba depuis le déclenchement de la guerre et qui a découvert le Québec en avril à l’occasion du premier tournoi, sont qualifiés pour le tableau principal. Gurenko habite maintenant à Québec et Sam Aliassime l’a pris sous son aile.

De son côté, Adam Patry devra passer par le tableau des qualifications qui débute samedi. Il s’était incliné à son premier match lors du précédent tournoi. « Je vise, cette fois-ci, de me qualifier au tableau principal, a souligné la raquette de 14 ans qui pratique le tennis depuis l’âge de six ans. J’ai amélioré mon jeu de jambes et mon anticipation. »

Patry avait bien aimé sa première expérience. « C’était la première fois que je jouais devant autant de monde. Je vais être moins stressé cette fois-ci. C’est une bonne expérience d’affronter des joueurs meilleurs que toi. »

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.