/news/elections
Navigation

Un candidat pour le PCQ a déjà tracé des parallèles entre le PQ, les nazis et l’apartheid

Un candidat pour le PCQ a déjà tracé des parallèles entre le PQ, les nazis et l’apartheid
Capture d'écran, https://www.conservateur.quebec

Coup d'oeil sur cet article

Un candidat conservateur a multiplié les déclarations haineuses au début des années 2010 contre les lois linguistiques et le Parti Québécois (PQ) en utilisant des allusions au régime nazi et à l’apartheid sud-africain, a constaté notre Bureau d’enquête.  

• À lire aussi: Cadre financier du PCQ: «Pas des coupures, mais des réallocations», selon le parti

• À lire aussi: L'heure juste: non, le PLQ n'est pas le seul parti à parler de la pénurie de main-d'oeuvre

Louis-Charles Fortier, qui se présente dans la circonscription de Jacques-Cartier dans l’ouest de Montréal sous la bannière du Parti conservateur du Québec, s’opposait alors vivement à l’arrivée du PQ au pouvoir. 

«Qu’est-ce qui nous attend maintenant? Est-ce que Pauline Marois demandera à chaque anglo de mettre un "A" sur sa chemise et sur sa maison», écrivait-il en anglais le 5 septembre 2012, sur un de ses deux blogues, en faisant référence à l’étoile de David que les juifs devaient porter pendant le régime nazi en Allemagne. 

Apartheid

«Le PQ est apartheid et devrait être considéré par le reste du monde pour ce qu’il est vraiment: un gouvernement qui persécute une minorité, en retirant des droits individuels, tout ça au nom de la suprématie francophone», écrivait-il encore le 5 septembre, au lendemain de l’élection de Mme Marois comme première ministre.

Il estimait que les mesures de protection du français étaient la source d’un recul économique au Québec. «[La loi 101] a créé, pour certains francophones, en m’excluant, un faux sentiment de protection qui, en retour, a tué l’infrastructure économique de ce qui a déjà été l’empire économique du Canada», soutenait-il le 4 janvier 2012. 

Joint par notre Bureau d’enquête, Louis-Charles Fortier a justifié ses propos par le contexte qui aurait alors régné au Québec. «J’ai un peu de regrets, mais pas beaucoup», a-t-il expliqué. 

  •  Pour une analyse accrue de chaque journée de campagne électorale, écoutez Antoine Robitaille, tous les jours 17h 30, en direct ou en balado sur QUB radio :  

À ce moment-là, prétend-il, les anglophones étaient la cible de discrimination. M. Fortier dit qu’il était particulièrement mécontent parce qu’une infirmière avait refusé d’employer l’anglais pour soigner son épouse, une anglophone unilingue. 

Difficile autrement

«À l’époque de Pauline Marois [...] avec tout ce qui se passait, il était difficile de réagir autrement», affirme-t-il. 

M. Fortier, qui est architecte de réseau informatique chez Bell Canada, se présente pour la seconde fois sous les couleurs du Parti conservateur du Québec. Lors des élections de 2018, il avait récolté à peine 2,6% des votes dans Jacques-Cartier. 

Il a aussi fait partie de l’équipe d’Éric Caire, ministre caquiste sortant, pendant la course à la direction de l’ADQ en 2009. 

Appelé à réagir, le PCQ a soutenu que le fait d'interpréter ainsi les commentaires de M. Fortier était de l’ordre de la «pure extrapolation» et du «procès d'intention».

Ce qu’il a aussi écrit sur le web 

«Malheureusement, ce ne sont pas toutes les prisons qui sont construites avec de la brique et du mortier; certaines sont construites avec des lois et l’ignorance. Nous sommes face à cette situation. Nous sommes les Berlinois qui assistent à la construction d’un mur et nous ne faisons rien pour arrêter ça. Moi, je ne peux pas rester les bras croisés et regarder le projet de loi 14 nous diviser et nous emprisonner. Pouvez-vous?»

1er avril 2013


«Ça pourrait être pire par contre. Est-ce que la CAQ fera ce que les gens croyaient qu’elle fera et joindra les suprémacistes francophones? C’est vraiment un jour triste pour la démocratie au Québec.»

20 septembre 2012


«C’est ce que je dis: le PQ est un régime apartheid en formation.» 

7 septembre 2012


«Le PQ a une haine profondément ancrée pour les anglos et souhaite qu’ils aient moins de droits que les francophones.» 

7 septembre 2012


«Legault, avez-vous été mal conseillé ou avez-vous été séduit par le concept d’une race maître au Québec que vous avez oublié la logique et le bon sens?» 

27 avril 2013


«J’ai vu des amis et des voisins voter pour le PQ l’autre jour. C’était déchirant. Peut-être qu’ils ne l’ont pas considéré comme tel, mais ils votaient contre mes amis et ma famille. On doit se souvenir et se demander comment les Juifs se sont sentis quand leurs amis et voisins non-juifs ont voté pour les Nazis. Encore, je ne compare pas le PQ aux Nazis, et je ne suggère pas que les anglophones au Québec ont souffert autant que les Juifs sous les Nazis ; je compare des situations similaires où ce qui a l’air de petites trahisons a un impact sur une population minoritaire parce que la majorité a perdu son sens de la communauté et son sens de l’humanité. Je ne conteste pas que les Juifs ont été en difficulté sous le régime nazi.» 

7 septembre 2012


«Voulez-vous un test ADN aryen avec ça?» 

Au sujet de la Charte des valeurs du PQ, le 29 août 2013

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.

En continu
Le fil des élections fullscreen
OUTIL INTERACTIF
Les 625 candidats à la loupe
tous nos contenus électoraux