/qubradio
Navigation

Élections: les indécis exaspèrent le chroniqueur Gilles Proulx

Élections: les indécis exaspèrent le chroniqueur Gilles Proulx
Photo d'Archives Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le chroniqueur Gilles Proulx n’a pas mâché ses mots, au micro de Richard Martineau sur Qub Radio jeudi, où il a livré tout un plaidoyer contre les indécis. 

• À lire aussi: [SONDAGE] Voici les intentions de vote juste avant le Face-à-Face

Selon lui, ils ont eu amplement le temps de se faire une idée.

«Ça fait quatre ans qu’il est au pouvoir ce parti-là. T’as rien à dire?», s’est-il insurgé contre ceux qui ne savent pas encore pour qui ils vont voter.

M. Proulx estime que le Face-à-Face de jeudi soir s’adresse surtout à eux. Mais ce qu’il déplore le plus, c’est le nombre de votes une fois la ligne d’arrivée franchie. Selon le dernier sondage Léger/Le Journal/TVA/QUB, François Legault pourrait être élu en récoltant moins de 40 % des voix.

«Ça prouve comment la démocratie est malade», a estimé Gilles Proulx.

Il blâme également la quantité de partis qui, selon lui, contribuerait grandement à l’éparpillement des votes. Il croit que les Québécois devraient être forcés de se rendre aux urnes pour exercer leur devoir de citoyen.

Le coloré chroniqueur a aussi critiqué l’inaction de François Legault sur les entrées irrégulières au chemin Roxham. Selon lui, elles sont plus nombreuses que jamais.

«On se croirait sur René-Lévesque, coin Peel», a-t-il imagé, criant du même souffle au scandale.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.