/news/health
Navigation

2500 patients perdent leur médecin de famille dans la Côte-Nord

Coup d'oeil sur cet article

Le départ annoncé de 2 médecins à Port-Cartier au cours des prochains mois soulève des inquiétudes dans la ville nord-côtière où 2 500 patients vont perdre leur médecin de famille. 

• À lire aussi: Catastrophe dans les urgences du Québec depuis la rentrée scolaire

Le maire de Port-Cartier, Alain Thibault, lance un cri d’alarme et réclame une enquête sur la situation.

Sept médecins omnipraticiens pratiquent de façon permanente à Port-Cartier pour desservir une population de plus de 6000 personnes.

L’un d’entre eux quittera la région cet automne et un autre prendra sa retraite au printemps après 37 ans de pratique à Port-Cartier.

La ville perd ainsi près du tiers de ses effectifs médicaux. 2500 des 6000 patients du groupe de médecine familiale n’auront plus de médecin.

Ces départs arrivent au moment où le Centre de santé et de services sociaux de la Côte-Nord (CISSSS) annonce que la diminution de services annoncée cet été touchant le point de service de Port-Cartier sera prolongée pour une durée indéterminée.

Entre 20h et 8h, il n’y a plus de consultation possible pour des problèmes de santé non urgents, à cause d’effectifs médicaux réduits.

La situation inquiète au plus haut point le maire de Port-Cartier, Alain Thibault.

Il soupçonne une gestion déficiente de l’établissement de santé qui expliquerait, du moins en partie, des départs au sein du personnel soignant. Selon Alain Thibault, le personnel vit divers irritants : des horaires de travail difficiles, la pénurie de main-d'œuvre, la difficile conciliation travail-famille et l’absence d’une direction locale dans l’établissement.

« On se ramasse avec une qualité de soin qui n’a pas de sens », a déploré Alain Thibault. « On ne s’en va pas dans la bonne direction, c’est sûr. J’interpelle le ministère de la Santé pour qu’il vienne faire la lumière sur l’établissement de santé de Port-Cartier. Savoir ce qui se passe dans ce bâtiment-là. Mettre de l’ordre et surtout donner un service adéquat à la population de Port-Cartier. »

Contacté par TVA Nouvelles pour réagir aux inquiétudes du maire de Port-Cartier, un porte-parole du CISSSS a indiqué par courriel que les perspectives de recrutement de nouveaux médecins à Port-Cartier sont intéressantes. Des efforts sont également déployés pour l’embauche d’infirmières.

L’Association des médecins omnipraticiens de la Côte-Nord a déjà déterminé que 20 médecins quitteront leur pratique d’ici 4 à 5 ans.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.