/news/health
Navigation

400 km en mémoire de leurs confrères

Des paramédics québécois roulent à vélo pour honorer leurs collègues morts en service

400 km en mémoire de leurs confrères
Jeremy Bernier / Le Journal de Quebec

Coup d'oeil sur cet article

Plus de 150 ambulanciers paramédicaux du Québec parcourront les 400 km qui séparent Matane et Québec d’ici lundi dans le but de récolter des fonds pour ériger un monument à la mémoire de tous leurs confrères canadiens morts en service, à Ottawa.  

• À lire aussi: Justin Trudeau rend hommage aux victimes du 11 septembre 2001

• À lire aussi: Urgence, action et compassion: 5 questions à la productrice au contenu de «Nos paramédics»

« Chaque matin, on se remémore toutes les personnes qui sont décédées dans l’exercice de leurs fonctions. Nos collègues méritent de ne pas être oubliés », lance Jérôme Trudel, organisateur du Tour Paramédic Québec. 

Vendredi matin, plus d’une centaine de cyclistes se sont élancés depuis le Riôtel de Matane en direction de la Citadelle de Québec, qu’ils atteindront lundi après-midi. Une escorte de véhicules ambulanciers fait également partie du cortège 

« À chaque étape, des cyclistes vont se joindre à nous pour grossir nos rangs. Au total, environ 160 travailleurs du milieu préhospitalier participeront à cette sixième édition, un record », indique M. Trudel. 

400 km en mémoire de leurs confrères
Photo Jeremy Bernier

Une neuvième année

Le mouvement a d’abord été créé en Ontario en 2013, après le décès de deux pilotes et deux techniciens paramédicaux dans un hélicoptère-ambulance Ornge, près de Moosonee. 

Leur appareil s’était écrasé peu de temps après le décollage alors qu'il se dirigeait vers Attawapiskat pour effectuer le transfert d'un patient. Don Filliter, Jacques Dupuy, Dustin Dagenais, et Chris Snowball sont morts sur le coup. 

« C’est à ce moment qu’on s’est rendu compte qu’il n’y avait rien pour honorer la mémoire de nos collègues tombés au combat, comme c’est le cas pour les pompiers ou les policiers », explique Jérôme Trudel. 

Depuis, les fonds amassés par Paramedic Ride, auquel s’est greffé le Tour Paramédic Québec par la suite, sont destinés à la création éventuelle d’un monument similaire. 

400 km en mémoire de leurs confrères
Photo Jeremy Bernier

Stress post-traumatique

Une partie des dons accumulés est également réservée à soutenir les techniciens paramédicaux qui souffrent de stress post-traumatique lié à leur travail. 

« On a beaucoup de confrères qui souffrent en silence, qui refusent de mettre le genou à terre pour dire qu’ils ont besoin d’aide. C’est un fléau dans le milieu, c’est important qu’ils aient les outils nécessaires pour y faire face », souligne M. Trudel.

Depuis 1989, une cinquantaine de techniciens ambulanciers paramédicaux ont perdu la vie au pays dans l’exercice de leurs fonctions. Six d’entre eux provenaient du Québec. 

La plus récente victime est Dallas Boyko, décédée à bord de son ambulance dans un accident de la route le 10 septembre dernier, à Thorsby, en Alberta. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.