/sports/soccer/cf-montreal
Navigation

Le Canada pige chez le Bleu-blanc-noir

Cinq joueurs participeront aux deux matchs de l’équipe nationale

FBL-WC-2022-QUALIFIERS-CONCACAF-PAN-CAN
Photo d’archives Ismaël Koné (à gauche) avait porté les couleurs du Canada face au Panama, en mars.

Coup d'oeil sur cet article

Le CF Montréal sera bien représenté au sein de la sélection nationale du Canada puisque ce sont cinq joueurs qui porteront l’unifolié lors des matchs internationaux qui auront lieu la semaine prochaine.

• À lire aussi: MLS: Kei Kamara et Ismaël Koné bien en vue

• À lire aussi: Le CF Montréal pourrait faire des gagnants

Le sélectionneur John Herdman a fait appel aux défenseurs Kamal Miller, Alistair Johnston et Joel Waterman, de même qu’aux milieux Samuel Piette et Ismaël Koné. 

Aucune autre équipe au monde ne fournit autant de joueurs à la formation nationale de soccer.

Le Canada, 43e au classement de la FIFA, la fédération internationale, disputera deux matchs qui serviront de préparation à la Coupe du monde.

Il y aura un premier choc contre le Qatar (46e) en Autriche, vendredi, et ensuite un affrontement de haut niveau contre l’Uruguay (13e) le 27 septembre. Le match sera disputé à Bratislava, en Slovaquie.

Il aurait été aberrant que Herdman ne donne pas une chance à Waterman, qui est probablement le meilleur défenseur du CF Montréal cette saison.

« Il connaît une brillante saison avec une équipe que j’aime regarder, a convenu Herdman lors d’une visioconférence vendredi midi. Il y a une chimie canadienne derrière et on voit la camaraderie, ils se comprennent », a-t-il ajouté en faisant allusion à ses coéquipiers Johnston et Miller qui feront aussi le voyage avec lui.

Herdman entend mettre à l’épreuve l’arrière britanno-colombien pour voir jusqu’où il peut aller.

« C’est un merveilleux passeur qui joue de la bonne façon. C’est un test pour lui, à savoir s’il peut contenir des gars comme Alphonso Davies ou Jonathan David. 

« Il arrive avec une bonne dose de confiance et c’est toujours agréable de travailler avec des joueurs comme ça. »

Koné peut faire sa place

Dans le cas du jeune Koné, qui n’a que 20 ans, Herdman veut lui donner une chance de se mettre en valeur.

« Nous avons aimé travailler avec Ismaël en mars. Il est arrivé alors qu’il était en pleine ascension. Il avait le niveau, même si c’est parfois beaucoup et trop vite dans le cas d’un jeune joueur.

« Son équipe est très forte et il a du mal à trouver sa place entre Samuel Piette et Victor Wanyama, mais il va bien. Je l’ai invité pour lui donner la chance de faire sa marque et de montrer qu’il peut jouer à la Coupe du monde. »

Anglais d’origine, Herdman a fait ses devoirs et s’est informé au sujet du milieu de terrain qui a failli prendre le chemin de Norwich City, qui évolue en Championship, la deuxième division anglaise.

« J’ai pu parler à un contact à Norwich City et ils l’ont vraiment bien étudié et ils pensent vraiment qu’il a la qualité pour jouer au premier tiers. »

Des blessures

Le Canada doit négocier avec plusieurs embûches dans sa préparation vers la Coupe du monde qui s’amorcera dans deux mois. Plusieurs joueurs ont été affectés par les blessures même s’ils seront de l’effectif lors de cette fenêtre internationale.

« Mark-Anthony Kaye et Jonathan Osorio ont été blessés et Doneil Henry vient tout juste de tomber au combat », a mentionné Herdman, en ajoutant qu’il devait gérer minutieusement le retour au jeu de Tajon Buchanan, lui aussi récemment blessé.

« Nous avons une entente avec son équipe, Bruges, au sujet de Tajon. Il sera là pour vivre l’expérience contre l’Uruguay, mais ses minutes seront très limitées.

« De plus, plusieurs joueurs ne seront pas des séries [de la MLS] et peu de gens auraient pu prédire, il y a quelques mois, que bon nombre de nos joueurs auraient ainsi une période d’inactivité de plusieurs semaines avant la Coupe du monde. »

Le cas Hutchinson

Par ailleurs, le Canada doit aussi gérer l’état de santé de son vétéran de 39 ans, Atiba Hutchinson, dont le contrat vient d’être gelé par son club turc, Besiktas, en raison d’une blessure.

« C’est difficile dans le cas d’Atiba, a admis Herdman. Il a subi une ecchymose osseuse en présaison et il fait tout ce qu’il peut pour garder la forme sans pouvoir s’entraîner. »

Son pays va tout faire pour lui permettre de vivre son rêve de participer à la Coupe du monde puisque c’est le grand frère de cette formation.

« Selon le plan établi, il sera prêt à la fin du mois d’octobre. Notre équipe médicale se rendra en Turquie après notre séjour à Bratislava.

« S’il y a un joueur que l’on veut voir à la Coupe du monde, c’est Atiba », a insisté le sélectionneur.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.