/news/currentevents
Navigation

Le roi du Xanax espère être libéré après avoir versé une caution de 50 000$

Beaudry Xanax
Photo tirée de Facebook Alexandre Beaudry, accusé

Coup d'oeil sur cet article

Accusé aux États-Unis d’avoir amassé 54 millions $ en trafiquant du Xanax sur le web obscur, un Montréalais se dit capable de débourser 50 000 $ pour être remis en liberté malgré qu’il se déclare sans emploi.

• À lire aussi: Le roi montréalais du Xanax aurait caché 54 M$ pour s’enfuir

• À lire aussi: Le «roi du trafic de Xanax» dans la mire du fisc

• À lire aussi: Trahi par son pendentif: le «Roi du trafic de Xanax» demandera d’être libéré

« Je suis prêt à respecter intégralement tout engagement pour ma mise en liberté », a assuré Alexandre Beaudry dans une déclaration déposée dans son dossier.

Selon les autorités américaines, Beaudry, 31 ans, serait un mégatrafiquant de drogue qui aurait gagné une fortune en bitcoins sur le web obscur. Opérant sous des alias tels qu’« AlpraKing », il aurait écoulé plus de 15 millions de comprimés d’anxiolytique de contrebande.

Sur la plateforme Reddit, Alexandre Beaudry se serait vanté d’être un mégatrafiquant en publiant des photos de drogue et des liasses de billets.
Photo tirée de Reddit
Sur la plateforme Reddit, Alexandre Beaudry se serait vanté d’être un mégatrafiquant en publiant des photos de drogue et des liasses de billets.

Beaudry a toutefois été arrêté cet été, à la suite d’une invasion de son domicile de L’Île-des-Sœurs par des malfrats qui voulaient lui soutirer les mots de passe de ses portefeuilles de cryptomonnaies. 

Alexandre Beaudry sur une civière après avoir été passé à tabac lors d’une violation de domicile dans son condo de L’Île-des-Sœurs en mai dernier par des individus qui voulaient avoir accès à sa cryptomonnaie.
Photo d’archives
Alexandre Beaudry sur une civière après avoir été passé à tabac lors d’une violation de domicile dans son condo de L’Île-des-Sœurs en mai dernier par des individus qui voulaient avoir accès à sa cryptomonnaie.

Il avait sur lui un pendentif identique à celui utilisé pour faire la promotion du Xanax de contrebande, ce qui a aidé les autorités américaines à l’inculper et à demander son extradition.

Mystérieux fonds

Selon l’accusé, la preuve ne serait toutefois pas assez convaincante, malgré des témoignages de présumés complices qui ont retourné leur veste. 

Il propose donc une remise en liberté en versant entre autres une caution de 50 000 $, sans toutefois préciser d’où vient cet argent puisque Beaudry se dit sans emploi.

Notons d’ailleurs qu’il s’était payé son condo de 1,7 million $ sans contracter d’hypothèque.

S’il est libéré, Beaudry irait vivre chez son père, qui s’est d’ailleurs dit prêt à inscrire une hypothèque légale de 600 000 $ sur sa résidence afin de garantir le respect des conditions de son fils.

Beaudry serait également prêt à porter, à ses frais, un bracelet électronique, qui coûte plusieurs centaines de dollars par mois.

« Il fait face à des décennies d’emprisonnement et il a des dizaines de millions de dollars pour fuir la justice. Il s’est préparé à cette éventualité pendant des années », affirment pour leur part les Américains.

L’audience aura lieu le mois prochain, au palais de justice de Montréal.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.