/news/currentevents
Navigation

Il extirpe un pur inconnu de sa résidence en feu

Des rénovations auraient causé l’incendie dans la maison de Saint-Hubert

Le propriétaire des lieux a été transporté à l’hôpital après avoir inhalé une grande quantité de fumée.
Photo Agence QMI, Erik Peters Le propriétaire des lieux a été transporté à l’hôpital après avoir inhalé une grande quantité de fumée.

Coup d'oeil sur cet article

Un bon samaritain pourrait avoir sauvé la vie d’un homme de 63 ans alors qu’une défaillance électrique aurait engendré un incendie dans sa résidence en rénovation, vendredi matin, à Longueuil.

Peu avant 3 h 30 du matin, Jean-François Dionne se dirigeait vers le travail lorsque son regard a été attiré par un épais nuage de fumée noire qui émanait d’une résidence de la rue Mackay, dans l’arrondissement de Saint-Hubert.

Les pompiers combattaient les flammes d’une résidence de la rue Mackay, dans l’agglomération Saint-Hubert, à Longueuil, vendredi matin.
Photo Agence QMI, Erik Peters
Les pompiers combattaient les flammes d’une résidence de la rue Mackay, dans l’agglomération Saint-Hubert, à Longueuil, vendredi matin.

« Je me suis stationné, puis j’ai regardé à l’intérieur et j’ai vu un homme qui semblait en détresse », a raconté le bon samaritain, encore sur l’adrénaline, et dont les vêtements sentaient encore la fumée. 

« J’ai défoncé la porte à coups de pied et quand elle s’est ouverte, il y avait énormément de boucane noire. Puis le monsieur est sorti. Je l’ai aidé à se coucher au sol et à l’éloigner en attendant les secours », a-t-il poursuivi.

Incommodé par la fumée

Peu de temps après, les pompiers et les policiers sont arrivés sur les lieux. 

Jean-François 
Dionne.
Bon samaritain
Photo Frédérique Giguère
Jean-François Dionne. Bon samaritain

Les ambulanciers ont rapidement transporté le seul occupant des lieux vers un centre hospitalier de Montréal puisqu’il avait inhalé une importante quantité de fumée. Sa vie n’est toutefois pas en danger.

Pendant l’intervention, une partie de la résidence s’est effondrée, engendrant ainsi une perte totale. 

Au lendemain du sinistre, la maison n’était plus qu’un amas de débris. 

Au total, une quarantaine de pompiers et huit camions ont été nécessaires afin de maîtriser le feu et de sécuriser les lieux. Une pelle mécanique a également été demandée sur place afin de bouger les débris pour s’assurer que tout était éteint. 

Les dommages s’élèvent à environ 350 000 $, estiment les pompiers. 

Problème électrique

Selon des voisins, le propriétaire de la résidence effectuait lui-même des travaux de rénovation dans le but de la mettre bientôt sur le marché. 

« L’enquête n’est pas encore terminée, mais la cause du sinistre serait probablement électrique et ce serait en lien avec les travaux », a fait savoir Mario Martin, chef de division des pompiers de Longueuil. 

Jean-François Dionne demeurera marqué par cette nuit pour le moins inusitée. 

« Je me dis que si ça avait été moi, j’aurais aimé que quelqu’un soit là pour m’aider », a conclu celui qui travaille comme signaleur routier. 

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.