/sports/soccer/cf-montreal
Navigation

CF Montréal: un autre record

Avec une 6e victoire de suite à l’étranger, le CF égale une marque de 2005

SOCCER-USA/
Photo USA TODAY Sports Sur cette séquence, le défenseur du CF Montréal Rudy Camacho a tout donné pour tenter de marquer avec la tête.

Coup d'oeil sur cet article

Ça n’a pas été la performance la plus éclatante de la saison, mais le CF Montréal est tout de même reparti du Gillette Stadium de Foxborough avec trois points grâce à une victoire de 1 à 0.

• À lire aussi: Le CF Montréal minimalement assuré du deuxième rang

Alistair Johnston, avec son quatrième but de la saison, a été le seul marqueur du match à la 72e minute. Il a reçu une passe impeccable de Romell Quioto qui avait lui-même été lancé par Djordje Mihailovic.

Il s’agit d’un sixième gain de suite à l’étranger pour le Bleu-blanc-noir, qui a du même coup égalé le record de la ligue établi par les Earthquakes de San Jose en 2005.

Wilfried Nancy et ses hommes auront l’occasion de battre cette marque lors du tout dernier match de la saison, contre l’Inter Miami CF.

Finir deuxième

Le CF Montréal a pu s’assurer du second rang dans l’Association Est de la MLS avant même de sauter sur le terrain grâce à la victoire de 2 à 0 en après-midi du New York City FC sur les Red Bulls de New York qui ne peuvent maintenant plus rejoindre les Montréalais.

La troupe de Wilfried Nancy est assurée de disputer son premier match des éliminatoires au Stade Saputo. Si elle l’emporte, elle jouera ensuite la demi-finale d’Association à la maison. Elle pourrait aussi y jouer la finale de l’Est si l’Union de Philadelphie est éliminé dans une ronde précédente.

L’équipe profitera maintenant de quelques jours de congé en raison de la pause internationale. Le prochain match aura lieu le 1er octobre prochain, lors de la visite du D.C. United au Stade Saputo.

Lent départ

La première demie s’est terminée sur un 0 à 0 et après une première demi-heure parfois approximative, le CF Montréal a repris le contrôle de la rencontre.

Se battant pour leur survie, le Revolution a amorcé la partie en lion et les Montréalais ont été pressés pendant un moment, commettant des erreurs défensives, ce qui a donné des chances aux locaux.

Le vent a lentement tourné et les visiteurs ont installé leur style de jeu. À partir des quinze dernières minutes de la première demie, on a été à même de constater que cette équipe était supérieure techniquement aux Revs.

Fierté et humilité

Le CF Montréal bat des records cette saison. Il en égale aussi.

Ç’a été le cas samedi soir avec une sixième victoire de suite à l’étranger, un record datant de 2005 et établi par les Earthquakes de San Jose.

Il y a de la fierté dans le groupe.

«Humilité ne veut pas dire manque de fierté. Je suis fier pour mes joueurs et mon staff. Les gars sont en train de mettre Montréal tout en haut», a indiqué l’entraîneur-chef du CF Montréal après la rencontre, Wilfried Nancy.

«Oui on est en train de battre tous les records, mais c’est une conséquence de ce qui se passe.»

Mais c’est ailleurs que Nancy trouve sa satisfaction quand il pense à son groupe.

«Ma fierté c’est qu’on a continué à jouer notre jeu contre une équipe qui se battait pour les séries.»

Assurés

Wilfried Nancy et ses hommes savaient, avant même de fouler le gazon synthétique du Gillette Stadium, qu’ils étaient assurés de terminer au second rang de l’Association Est et ils l’ont savouré.

Nancy a toutefois insisté sur l’importance de ne pas trop s’y attarder et de continuer de regarder devant.

«On a vécu un bon moment quand on a vu que New York City avait gagné. On savait qu’on était deuxièmes».

«J’ai félicité tout le monde en leur disant qu’il fallait continuer d’aller de l’avant afin d’aller aussi loin qu’on peut aller», a-t-il expliqué pendant qu’on entendait les joueurs chanter «Sweet Caroline» en bruit de fond.

«On a deux objectifs de cochés, il nous reste encore la possibilité de se battre pour la première place [dans l’Est] et pour le Supporter’s Shield», a pour sa part indiqué le milieu de terrain Samuel Piette qui portait le brassard de capitaine samedi.

Surprise

Nancy a causé une certaine surprise en reconduisant Sebastian Breza devant le filet pour un second match de suite puisqu’il a tendance à alterner avec James Pantemis.

«J’ai voulu donner deux matchs consécutifs pour voir comment il allait gérer. Les gardiens étaient au courant que ça serait comme ça. C’était l’objectif de le voir sur deux matchs consécutifs rapprochés et qu’il sache qu’il serait le gardien.»

L’entraîneur-chef a toutefois précisé qu’il ne fallait pas tirer de conclusion de cette décision pour la suite des choses.

«J’ai aucune idée de comment ça va se passer plus tard, c’était sur le moment.»

0
1
New England
Gardien:
D. Petrovic.
Défenseurs:
J. Bell (remplacé par E. Boateng à la 81e minute), H. Kessler, A. Farrell, B. Bye.
Milieu:
C. Makoun (remplacé par W. Kaptoum à la 82e minute), M. Polster, G. Bou, C. Gil T. McNamara (remplacé par D. Borrero à la 64e minute).
Attaquant:
J. Rennicks (remplacé par G. Vrioni à la 64e minute).
Montréal
Gardien:
S. Breza.
Défenseurs:
J. Waterman, R. Camacho, K. Miller.
Milieu:
A. Johnston, S. Piette, V. Wanyama, D. Mihailovic (remplacé par I. Koné à la 77e minute), M. Choinière (remplacé par R. Thorkelsson à la 90e+6 minute).
Attaquant:
R. Quioto, K. Kamara (remplacé par M. Toye à la 90e+3 minute).
But
N.-Angleterre : aucun Montréal : Johnson (72e - passe à Quioto et Mihailovic)
Cartons
N.-Angleterre : aucun Montréal : Kamara (56e), Mihailovic (68e)
 
TIRS
ARRÊTS
NE
3
2
MTL
3
3
 
FAUTES
HORS-JEUX
NE
15
2
MTL
6
2
 
COINS
NE
4
MTL
14

Bulletin 

Romell Quioto du CF Montréal se fait barrer la route par Andrew Farrell.
Photo USA TODAY Sports
Romell Quioto du CF Montréal se fait barrer la route par Andrew Farrell.

8 / 10 | Alistair Johnston

  • Engagé et vif dans son couloir, il cherche par tous les moyens à animer l’attaque et il est récompensé avec un quatrième but cette saison.

8 / 10 | Samuel Piette

  • Gros volume de jeu. Il provoque des fautes et récupère beaucoup le ballon. Une sortie inspirante.

8 / 10 | Rudy Camacho

  • Du jeu appliqué et sans artifice avec beaucoup de propreté dans ses interventions. Très costaud.

7,5 / 10 | Sebastian Breza

  • Il répond présent quand on a besoin de lui. Un match très honnête.

7,5 / 10 | Kamal Miller

  • Un métronome, il a été efficace et intraitable dans la majorité des duels.

7,5 / 10 | Joel Waterman

  • Une prestation défensive à la hauteur de sa saison, son sens de l’anticipation le sert très bien.

7 / 10 | Victor Wanyama

  • Bon défensivement, mais il doit davantage tenter sa chance quand il se lance vers l’avant. Il a un bon tir et doit s’en servir.

6,5 / 10 | Romell Quioto

  • Il manque un peu d’imagination près du filet adverse et devient donc prévisible. Il se reprend avec la passe sur le but de Johnston

6,5 / 10 | Mathieu Choinière

  • Il n’a pas la même vitesse que Lappalainen et souffre de la comparaison, mais il offre quelques options offensives. Bon flair défensif.

6 / 10 | Djordje Mihailovic

  • On attend le retour du Djordje du printemps. Il reçoit un carton jaune et sera suspendu lors du prochain match. Il lance l’action sur le but de Johnston.

6 / 10 | Kei Kamara

  • Plus approximatif dans sa distribution et dans ses premières touches de balle. 

Fierté et humilité 

Le CF Montréal bat des records cette saison. Il en égale aussi.

Ç’a été le cas samedi soir avec une sixième victoire de suite à l’étranger, un record datant de 2005 et établi par les Earthquakes de San Jose.

Il y a de la fierté dans le groupe.

« Humilité ne veut pas dire manque de fierté. Je suis fier pour mes joueurs et mon staff. Les gars sont en train de mettre Montréal tout en haut », a indiqué l’entraîneur-chef du CF Montréal après la rencontre, Wilfried Nancy. 

« Oui on est en train de battre tous les records, mais c’est une conséquence de ce qui se passe. »

Mais c’est ailleurs que Nancy trouve sa satisfaction quand il pense à son groupe.

« Ma fierté c’est qu’on a continué à jouer notre jeu contre une équipe qui se battait pour les séries. »

Assurés

Wilfried Nancy et ses hommes savaient, avant même de fouler le gazon synthétique du Gillette Stadium, qu’ils étaient assurés de terminer au second rang de l’Association Est et ils l’ont savouré.

Nancy a toutefois insisté sur l’importance de ne pas trop s’y attarder et de continuer de regarder devant.

« On a vécu un bon moment quand on a vu que New York City avait gagné. On savait qu’on était deuxièmes ». 

« J’ai félicité tout le monde en leur disant qu’il fallait continuer d’aller de l’avant afin d’aller aussi loin qu’on peut aller », a-t-il expliqué pendant qu’on entendait les joueurs chanter Sweet Caroline en bruit de fond.

« On a deux objectifs de cochés, il nous reste encore la possibilité de se battre pour la première place [dans l’Est] et pour le Supporter’s Shield », a pour sa part indiqué le milieu de terrain Samuel Piette qui portait le brassard de capitaine samedi.

Surprise

Nancy a causé une certaine surprise en reconduisant Sebastian Breza devant le filet pour un second match de suite puisqu’il a tendance à alterner avec James Pantemis.

« J’ai voulu donner deux matchs consécutifs pour voir comment il allait gérer. Les gardiens étaient au courant que ça serait comme ça. C’était l’objectif de le voir sur deux matchs consécutifs rapprochés et qu’il sache qu’il serait le gardien. »

L’entraîneur-chef a toutefois précisé qu’il ne fallait pas tirer de conclusion de cette décision pour la suite des choses.

« J’ai aucune idée de comment ça va se passer plus tard, c’était sur le moment. »

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.