/lifestyle/books
Navigation

Nouveau polar d'Anders Roslund: un univers dangereux et violent

Anders Roslund
Photo courtoisie, Emil Eiman Anders Roslund

Coup d'oeil sur cet article

Célèbre pour sa trilogie 3 secondes, 3 minutes, 3 heures, coécrite avec Börge Hellström, l’écrivain et journaliste suédois Anders Roslund revient cette année avec Qui est là?, un polar qui entraîne les lecteurs sur une piste mystérieuse conduisant jusqu’en Europe de l’Est. Dans cette neuvième enquête à haute intensité, le commissaire Ewert Gens doit faire alliance avec l’ex-informateur de police Piet Hoffman pour trouver une jeune femme qui fut jadis témoin d’un crime. C’est une véritable course contre la montre qui s’engage, car des vies sont en danger.

Ewert Grens ne pensait pas que le passé allait refaire surface... Il y a 17 ans, il avait été appelé sur une scène de crime horrible. Une famille avait été assassinée et la seule survivante – et seul témoin – était une petite fille de cinq ans. Zana avait été placée sous protection judiciaire et le meurtre n’avait jamais été élucidé.

Grens, au fil des années, était resté marqué par cet événement brutal. Quand il a appris que des effractions bizarres avaient été perpétrées à nouveau dans l’appartement où ce crime avait été commis, il a compris qu’il devait agir vite. Quelqu’un avait peut-être avantage à ce que le seul témoin soit réduit au silence... Et quelqu’un avait aussi fait disparaître des archives sécurisées de la police.

En parallèle, plusieurs meurtres sont commis dans la ville. Les victimes sont des trafiquants d’armes et Piet Hoffman comprend que sa famille et lui-même sont en danger. Ses soupçons correspondent à ceux d’Ewert Grens et les conduisent tous deux – anciens ennemis unis pour la cause – dans un univers criminel encore plus dangereux et violent qu’ils l’avaient imaginé.

La mort de Börge

Anders Roslund, en entrevue, explique qu’il a écrit ce roman après la mort de son ami de longue date et partenaire d’écriture, Börge Hellström. 

«Nous avons écrit sept romans ensemble, et Börge est décédé en février 2017. Mais bien avant cela, nous avons décidé d’arrêter d’écrire ensemble. Ce n’était pas pour des raisons de santé, ni à cause de ce foutu cancer ni de sa mort. C’était parce qu’on était en train de mettre notre amitié en péril.»

Anders avait cependant déjà écrit plusieurs synopsis mettant en vedette le commissaire de police Ewert Grens. Et Börge était d’accord pour qu’il poursuive son écriture en solo. 

«Je savais que j’avais déjà cet univers, mais que j’avais aussi la possibilité de changer certaines choses et de pousser plus loin l’expérience d’écriture du thriller.»

Hausse de la criminalité

Anders Roslund s’est lancé à corps perdu dans ce roman intense, percutant, qui montre à quel point le taux de criminalité est à la hausse, de manière affolante, en Suède.

Il s’est beaucoup questionné. 

«Mais d’où viennent ces armes? D’où vient cette nouvelle forme d’agressivité, de violence?»

Anders Roslund, qui a une résidence secondaire sur une île dans une région éloignée de la Suède, est parfois tenté de s’y installer pour toujours au lieu de vivre en ville, où des zones entières sont considérées comme très violentes et dangereuses. 

«Il n’y a que 24 personnes qui habitent là. Il n’y a pas de magasins et il faut prendre un traversier pour s’y rendre. Parfois, j’ai envie de m’établir là. Il y a des baies sauvages, des cerfs, des animaux qui n’ont pas nos préoccupations actuelles... Ce serait comme vivre à l’écart du monde en vivant une autre vie, à une autre époque», partage-t-il.

«Mais en même temps, nous avons une chance d’être présents, d’agir. Je suis un peu inquiet d’imaginer le monde dans lequel nous allons vivre dans cinq ou dix ans. Ça ressemble à un roman policier.»


♦ Anders Roslund est un journaliste suédois dont le travail d’investigation a été couronné de nombreux prix.

♦ Il est aussi l’un des auteurs de polar les plus célèbres de Scandinavie.

♦ La trilogie 3 secondes, 3 minutes et 3 heures, écrite avec feu Börge Hellström, s’est vendue à plusieurs millions d’exemplaires dans le monde et a été traduite en 18 langues.

♦ Cette trilogie a également reçu le prix CWA International Dagger, le prix du Polar scandinave et le prix des Auteurs de polar suédois.

♦ Il s’est rendu en Estonie au début de l’été pour assister au tournage de l’adaptation en série d’un de ses romans. Son polar Box 21 a aussi été porté à l’écran.

EXTRAIT

Anders Roslund
Photo courtoisie

«Il n’avait jamais aimé l’été. Une saison qui rongeait la peau, qu’il avait combattue année après année, avant de cesser de lutter. C’était toujours la même chose : la chaleur, la ville silencieuse, et les gens qui se promenaient en short et en riant trop fort. Le commissaire Ewert Grens était allongé sur un sofa en velours brun qui n’avait plus de rayures, la tête contre l’accoudoir un peu trop haut, le dos noyé dans des coussins depuis longtemps trop mous.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.