/news/elections
Navigation

Une campagne carboneutre pour tous les partis... sauf un

Des 5 principales formations sur la route en campagne électorale, seul le PCQ n’obtient pas cette certification

GEN-L’arrivée des chefs politique pour un débat téléviser à la SRC á Montréal.
Photo d’archives Le chef du PCQ Éric Duhaime sortant de son autobus, à Montréal, le 4 septembre. Seuls les conservateurs ne mènent pas une campagne carboneutre.

Coup d'oeil sur cet article

Presque l’ensemble des partis politiques mènent une campagne carboneutre et compenseront tous les gaz à effet de serre produits à rouler sur le bitume du Québec. La seule caravane délinquante est celle des conservateurs d’Éric Duhaime. 

• À lire aussi - Gabriel Nadeau-Dubois croit de plus en plus à une lutte à deux avec la CAQ

• À lire aussi - Souverainistes à la CAQ: «sauve-qui-peut!» dit PSPP

Traverser tout le Québec dans un autocar, parfois à plusieurs reprises, produit énormément de gaz à effet de serre (GES). Outre le Parti Québécois et les conservateurs, les autres formations sillonnent les circonscriptions avec deux caravanes, en réservant une pour les médias.  

À mi-parcours, les partis ont déjà parcouru au total près de 25 000 kilomètres. 

La Coalition Avenir Québec, Québec solidaire, le Parti libéral et le Parti Québécois ont tous confirmé qu’ils compenseront la pollution émise durant les 36 jours de campagne électorale afin qu’elle soit carboneutre.  

Les conservateurs? Non. 

«Notre campagne n’est pas carboneutre», a déclaré Cédric Lapointe, attaché de presse de la formation. Il assure que le PCQ est « conscient de l’importance de réduire » l’empreinte écologique. 

Les partis certifiés

La CAQ compte sur l’organisme PlanetAir pour certifier ses compensations. 

Le ministre sortant Lionel Carmant, la candidate Marilyne Picard et François Legault devant le bus de campagne de la CAQ, le 12 septembre dans Soulanges.
Photo d’archives
Le ministre sortant Lionel Carmant, la candidate Marilyne Picard et François Legault devant le bus de campagne de la CAQ, le 12 septembre dans Soulanges.

«Notre campagne sera carboneutre et couvrira l’ensemble des déplacements des deux autobus, de même que ceux des équipes de repérage. La compensation sera évidemment connue à la fin de la campagne électorale», a mentionné la porte-parole Claudia Loupret.  

En plus de compenser les émissions de GES entourant l’ensemble des déplacements de la tournée et de la fourgonnette de Manon Massé, la Manon-Mobile, via le programme de plantation d’arbres de Carbone boréal, Québec solidaire essaie aussi de réduire autrement son empreinte carbone. 

Le solidaire Gabriel Nadeau-Dubois, vendredi dernier.
Photo d’archives
Le solidaire Gabriel Nadeau-Dubois, vendredi dernier.

«Nous essayons en parallèle de réduire au maximum les déchets produits lors de la campagne comme la vaisselle réutilisable, avec des boîtes à lunch compostables, autant que possible, le tri des déchets, avec du recyclage et du compost. Nous avons aussi imprimé les pancartes recto verso cette année pour diminuer les ressources utilisées», a expliqué l’attachée de presse Sandrine Bourque. 

De son côté, le PLQ est «à nouveau» certifié Carboneutre Québec.  

Dominique Anglade devant celui du PLQ, à Boucherville, le lendemain.
Photo d’archives
Dominique Anglade devant celui du PLQ, à Boucherville, le lendemain.

«Notre empreinte carbone pour les autobus de campagne [...] s’élève à 49,87 tonnes ; 357 arbres seront plantés par Carboneutre Québec pour compenser», a mentionné le directeur des communications, Jérémy Ghio.  

12 000 km prévus

Idem pour le PQ, qui a d’ailleurs apposé l’autocollant «Certifié Carboneutre Québec» sur son autocar. 

Paul St-Pierre Plamondon du PQ à Mont-Laurier, le 10 septembre.
Photo d’archives
Paul St-Pierre Plamondon du PQ à Mont-Laurier, le 10 septembre.

«En projetant un parcours de 12 000 km pour toute la campagne, le bus consommera 10,07 tonnes de CO2. Ceci nécessite la plantation de 71 arbres. Nous nous engageons à payer un supplément à la fin de la campagne si le kilométrage réel s’avérait supérieur à 12 000 km», a signalé Laura Chouinard-Thuly. 

La caravane du PQ se dirigera d’ailleurs vers le Saguenay et la Côte-Nord cette fin de semaine, ce qui pourrait gonfler le nombre de GES produits.   

LES KILOMÈTRES PARCOURUS PAR LES CARAVANES EN DATE D’HIER: 

Coalition Avenir Québec
6640 km 

Parti Québécois
6100 km 

Parti libéral
5977 km 

Québec solidaire
5670 km
(en date du premier débat) 

Parti conservateur du Québec
« Aucune idée »
répond la formation politique

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.

En continu
Le fil des élections fullscreen
OUTIL INTERACTIF
Les 625 candidats à la loupe
tous nos contenus électoraux