/news/elections
Navigation

«Insensible», Legault «manque de compassion», dit Nadeau-Dubois

Gabriel Nadeau-Dubois a été surpris par le nombre de militants qui l'attendaient au local électoral de sa candidate Christine Gilbert. «Il y a un buzz» autour de QS dans Lotbinière-Frontenac, a-t-il soutenu, en ajoutant que «le projet de Québec solidaire, il peut percer dans toutes les régions».
Photo Marc-André Gagnon Gabriel Nadeau-Dubois a été surpris par le nombre de militants qui l'attendaient au local électoral de sa candidate Christine Gilbert. «Il y a un buzz» autour de QS dans Lotbinière-Frontenac, a-t-il soutenu, en ajoutant que «le projet de Québec solidaire, il peut percer dans toutes les régions».

Coup d'oeil sur cet article

THETFORD MINES | Gabriel Nadeau-Dubois reproche à François Legault d’avoir manqué «de compassion» en laissant entendre que les proches de Joyce Echaquan et la communauté attikamek préféraient débattre de la question du racisme systémique au lieu de s’attaquer aux problèmes sur le terrain, à Joliette.  

• À lire aussi: Le PQ menace la CAQ, croit le chef du Bloc

• À lire aussi: Immigration: Legault cite la Suède et l’Allemagne

«C’est insensible, ça manque de compassion, c’est froid, c’est indigne comme propos», a dénoncé le porte-parole solidaire dimanche. 

Lors du Face-à-Face de TVA, jeudi soir dernier, François Legault a répété que les problèmes à l’hôpital de Joliette, qui ont été mis en lumière par le décès tragique de Joyce Echaquan, étaient réglés. Outre une formation obligatoire sur la réalité autochtone, un Attikamek de Manawan, Guy Niquay, a été nommé à un poste de directeur adjoint du CISSS de Lanaudière. 

La communauté attikamek et la famille de Mme Echaquan considèrent malgré tout que les problèmes de racisme dont Mme Echaquan a été victime avant son décès sont loin d’être résolus. Ils ont d’ailleurs été stupéfaits d’entendre M. Legault affirmer le contraire.  

  • Écoutez la rencontre Dutrizac – Dumont diffusée chaque jour en direct 7 h via QUB radio : 

Excuses

À l'occasion d'un point de presse dans la circonscription de Lotbinière-Frontenac, Gabriel Nadeau-Dubois s’est étonné de voir que le chef caquiste n’avait toujours pas corrigé le tir. Selon lui, François Legault doit s’expliquer.

«Parce qu’en 2022, ce dont on a besoin, c’est d’un premier ministre qui tend la main aux peuples autochtones, pas qui les pointe du doigt puis qui les blâme, a dit M. Nadeau-Dubois. C’est carrément ça qu’a fait François Legault. Je trouve ça indigne, puis moi je m’attends à ce qu’il s’explique sur ses propos. Je m’étonne que ce ne soit pas encore fait.» 

Le porte-parole solidaire n’a pas voulu aller jusqu’à demander des excuses au premier ministre sortant. Il préfère laisser le soin à la famille et à sa communauté de les réclamer ou non. 

«Ce n’est pas à moi à demander des excuses, [mais] je vais vous dire une chose: si moi j’avais dit quelque chose de même, ça aurait pris une demi-heure puis je me serais excusé», a laissé tomber M. Nadeau-Dubois. 

Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.

En continu
Le fil des élections fullscreen
OUTIL INTERACTIF
Les 625 candidats à la loupe
tous nos contenus électoraux