/news/elections
Navigation

Malgré les embûches, Anglade refuse de jeter l’éponge

La cheffe du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade, a enfilé les gants de boxe la semaine dernière, à Laval.
Photo d'archives / Nicolas Lachance La cheffe du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade, a enfilé les gants de boxe la semaine dernière, à Laval.

Coup d'oeil sur cet article

SHAWINIGAN | Malgré les déboires de sa campagne électorale, Dominique Anglade n’entend pas jeter l'éponge. «Regardez-moi aller», a-t-elle lancé dimanche, en écho à une déclaration célèbre de Pierre Elliott Trudeau.  

• À lire aussi: Un candidat fait faux bond au PLQ, qui doit le remplacer en catastrophe

• À lire aussi: PSPP s’attaque subtilement au style de GND

«Regardez-moi aller. Regardez-moi aller pendant la campagne», a lancé la cheffe libérale avant un bain de foule au centre commercial Les Rivières, à Trois-Rivières.

Dans son équipe, on assume la parenté avec le fameux «Just watch me», lancé par Pierre Elliott Trudeau au plus fort de la crise d’Octobre, trois jours avant d’imposer les mesures de guerre. 

Au cours des deux semaines de campagne restantes, Dominique Anglade entend montrer au public qu’elle est «une personne qui est passionnée, une personne qui parle avec son cœur», en plus d’être «une mère de famille qui est capable de comprendre ce que vivent les gens dans leur quotidien». 

Quelques heures plus tôt, Mme Anglade avait été questionnée sur sa capacité de rebondir dans cette campagne électorale, en dépit des problèmes qui s’accumulent dans son organisation. 

«Je vais vous dire, mon niveau d’énergie, je ne sais même pas s’il est comparable au début de la campagne, je pense qu’il est décuplé», a assuré la cheffe libérale en marge d’une annonce sur la santé mentale. 

Après une visite à la maison la veille pour voir ses enfants, elle assure qu'elle en est revenue revigorée. «Et ça va se poursuivre tout le long de la campagne parce que c’est qui je suis fondamentalement», dit-elle. 

«Et pour le reste, quand tu as un problème qui se présente, tu le règles pis tu passes à autre chose, tu passes à un autre appel», a-t-elle lancé.

Un candidat fait faux bond

Depuis le début de la campagne électorale, les problèmes se sont accumulés dans l’organisation libérale. 

Encore ce matin, on apprenait que le candidat pressenti dans Joliette a finalement été remplacé après avoir fait faux bond au parti. La veille, c’était la candidature libérale dans Matane-Matapédia qui était rejetée en raison d’une erreur dans son formulaire. 

Le PLQ entend d’ailleurs contester cette décision du DGEQ devant les tribunaux, a confirmé Mme Anglade dimanche matin. «Ça va être contesté, ça va être devant la cour», assure-t-elle. 

La cheffe libérale a par ailleurs dénoncé les propos du porte-parole solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, selon qui la campagne électorale est désormais une course à deux entre lui et François Legault. 

«Ce n’est pas à nos adversaires de définir qui va être choisi par les Québécois, de un. Pis je pense que pour un jeune politicien, il fait pas mal de vieille politique», a lancé Dominique Anglade. 

Séances de psychothérapie gratuites

La cheffe libérale était en Mauricie, dimanche, pour annoncer qu’un gouvernement Anglade offrirait 15 séances de psychothérapie couvertes par l’assurance-maladie. 

Afin de diminuer les listes d’attente au public, les patients pourraient se tourner vers le privé pour obtenir ces soins de santé mentale. 

Le PLQ chiffre sa promesse à 450 M$ annuellement, à compter de 2027. 

«On est rendus, dans notre société à un moment où on doit se dire que la santé mentale a autant d’importance que la santé physique. On doit se dire qu’il n’est pas normal de ne pas pouvoir avoir accès à des soins universels de psychothérapie», a plaidé Mme Anglade.

Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.

En continu
Le fil des élections fullscreen
OUTIL INTERACTIF
Les 625 candidats à la loupe
tous nos contenus électoraux