/misc
Navigation

Trump et QAnon: inséparables

Trump et QAnon: inséparables
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Même après six ans d’une présence échevelée de Trump en tant que politicien, on demande encore aux chroniqueurs pourquoi ils donnent constamment l’impression de s’opposer à tout ce qui est MAGA.

Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai répondu que je peux commenter ou analyser des faits ou des théories qui ont un ancrage dans le réel, mais que je ne peux tout simplement pas accorder la même importance à des chimères.

QAnon toujours actif

Ne serait-ce que pour appuyer ce que j’avance avec un exemple, pourquoi ne pas revenir sur les liens entre Donald Trump et QAnon? Ce mouvement politique qui abuse des théories du complot est associé à la montée de Trump. J’en ai parlé à deux reprises, ici et ici.

Chaque fois que je crois que cet univers parallèle peuplé de réalités alternatives n’a plus d’influence ou qu’une de leurs célèbres prédictions fait chou blanc, je me dis que c’est un pas en avant pour le bien commun. Mais, chaque fois, QAnon se relève.

Trump et QAnon: inséparables
AFP

Si vous jetez un œil ce matin à la couverture médiatique de la fin de semaine, vous ne pourrez pas échapper à l’appel du pied fait au mouvement complotiste par le 45e président. Non seulement a-t-il relayé de fausses données émanant de QAnon sur son réseau social, mais dimanche il a même terminé son discours en Ohio sur un fond musical qui ressemblait à s’y méprendre à l’hymne des complotistes.

Ce qui devrait être quantité négligeable, des fadaises risibles, constitue maintenant une menace que les autorités ne peuvent ignorer. Quand on observe la teneur des messages – le plus fréquent étant «the storm is coming» (la tempête arrive) – ou la ferveur des adeptes qui voient en Trump un messie, il ne devrait subsister aucun doute sur le danger que représente la horde de partisans les plus trumpistes.

Trump affiche ses couleurs

Jamais, avant les récentes semaines, l’ancien président n’était allé aussi loin dans son association avec le mouvement QAnon. Lors du discours en Ohio, une partie de la foule a tout de suite reconnu l’hymne du mouvement avant de lever le bras pour ensuite pointer un index dans la même direction. La signification de ce geste? Une référence au slogan du groupe: «Where we go one, we go all» (Nous ne faisons qu’un, en français).

Trump et QAnon: inséparables
AFP

Il est bien difficile d’expliquer les motifs de ce rapprochement plus étroit de Trump et QAnon, mais presque tous les observateurs ont noté que pour la première fois la semaine dernière, le 45e président a diffusé une photographie sur laquelle il porte l’épinglette de Q.

J’ai un profond respect pour ceux et celles que le système n’écoute plus ou abandonne. J’aimerais que nous soyons plus nombreux à ne pas ignorer ou à ne pas mépriser cette haine. Si nous ne le faisons pas, ils sont nombreux à vouloir la canaliser pour des causes qui n’ont rien de noble ou de sécuritaire.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.