/sports/football
Navigation

NFL: déjà une controverse de quarts-arrières

FBN-SPO-NEW-ENGLAND-PATRIOTS-V-PITTSBURGH-STEELERS
Photo AFP Mitch Trubisky lors du match des Steelers, dimanche, à Pittsburgh.

Coup d'oeil sur cet article

Deux petites semaines... C’est tout ce qu’il aura fallu pour qu’une première controverse de quarts-arrières éclate, gracieuseté des Steelers de Pittsburgh.

Les Steelers, en action jeudi soir face aux Browns, à Cleveland, n’ont pas l’habitude de ce genre de scénario. Ben Roethlisberger s’est amené en 2004 et a été leur homme de confiance pendant 18 saisons, jusqu’à sa retraite il y a quelques mois.

En poste depuis 2007, l’entraîneur-chef Mike Tomlin est l’un des rares qui aient vécu autant de stabilité au poste de quart-arrière dans les dernières années.

Avant la saison, il a opté pour Mitchell Trubisky et, malgré deux départs peu rassurants, il continue de l’appuyer. 

Il est légitime de se demander jusqu’à quel point, sachant qu’en avril, les Steelers ont opté pour leur quart-arrière du futur en Kenny Pickett, avec le 20e choix au repêchage. 

Pickett a gagné une légion d’admirateurs dans le marché de Pittsburgh après avoir mené les Panthers de Pitt au championnat de l’ACC de la saison dernière, dans la NCAA. Depuis, il a fort bien paru en matchs préparatoires, si bien que les partisans des Steelers scandaient son nom dimanche dernier, quand l’attaque stagnait. 

Tomlin sentira vite la température monter si l’attaque ne prend pas son envol face aux Browns. Dans une si courte semaine de préparation, il aurait été inutilement risqué de lancer le jeune Pickett dans la mêlée, sur la route. 

Un changement serait plus propice la semaine suivante, avec un intervalle de 10 jours avant le prochain match, à la maison, face aux Jets. 

Dans le cas de Trubisky, ses 52 départs dans la NFL ont largement démontré son aversion pour le risque. Cette saison, son anémique moyenne de 5,1 verges par passe tentée est la plus basse de sa carrière. Les Steelers n’ont inscrit que deux touchés en deux matchs et n’ont visité la zone payante qu’à quatre reprises. 

Pas le seul à blâmer 

Évidemment, Trubisky ne doit pas être le seul à porter le blâme. Depuis que le coordonnateur offensif Matt Canada est entré en poste l’an passé, l’attaque des Steelers a rarement été aussi conservatrice, malgré la présence d’armes offensives telles que Najee Harris, Chase Claypool, Diontae Johnson et Pat Freiermuth.

Justement, Claypool et Johnson ne se sont pas gênés pour le pointer du doigt ouvertement après la défaite de dimanche. 

Il serait étonnant que Canada lève les feutres si tôt dans la saison, mais Trubisky, lui, est vraiment sur la corde raide. Il doit vite se ressaisir face aux Browns, qui viennent de donner 309 verges et quatre passes de touché au vétéran Joe Flacco. C’est la seule façon de sauver son poste, du moins temporairement...

DUEL DU JEUDI 

Les forces en présence

Steelers de Pittsburgh

  • Mitch Trubisky | Quart-arrière | 2 T, 1 INT, 362 verges 
  • Najee Harris | Porteur de ballon | 0 T, 72 verges 
  • Diontae Johnson | Receveur | 0 T, 112 verges 

Browns de Cleveland 

  • Jacoby Brissett | Quart-arrière | 2 T, 1 INT, 376 verges 
  • Nick Chubb | Porteur de ballon | 3 T, 228 verges 
  • Amari Cooper | Receveur | 1 T, 118 verges

JOUEUR À SURVEILLER 

GEORGE Pickens | Receveur, Steelers

FBN-SPO-NEW-ENGLAND-PATRIOTS-V-PITTSBURGH-STEELERS
Photo AFP

Au fil des années, les Steelers ont excellé dans l’art de dénicher et de former d’excellents jeunes receveurs. Leur plus récente prise en deuxième ronde du repêchage, George Pickens, pourrait s’inscrire dans cette voie. Il ne revendique que deux réceptions pour 26 verges en ce début de saison, mais il a bien paru tout au long du camp d’entraînement, et les Steelers fondent beaucoup d’espoirs en lui. À 6 pi 3 po, il pourrait devenir une cible de choix dans la zone des buts.

MA PRÉDICTION

Steelers 16 - Browns 13

L'état des forces dans la NFL - semaine 3 

1. BILLS de Buffalo 2-0

  • Semaine dernière : 1

Coup sur coup, les Bills ont brutalement anéanti les Rams et les Titans en les balançant aux ordures comme de vieux caleçons troués. La route ne sera pas toujours aussi rose, mais pour l’instant, le derby de démolition est franchement impressionnant. Les cuites à Buffalo seront épiques.

2. CHIEFS de Kansas City 2-0

  • Semaine dernière : 2

Les Chiefs ont conservé leur fiche immaculée, mais Patrick Mahomes a connu un match étrange avec plusieurs passes risquées qui auraient dû se solder par des interceptions. Un autre jeune a contribué à la victoire, soit le demi de coin Jaylen Watson, choix de septième ronde, avec une grosse interception.

3. Buccaneers de Tampa Bay 2-0

  • Semaine dernière : 3

Les Bucs ont dû puiser dans leurs réserves pour vaincre les Saints, eux qui étaient privés des receveurs Chris Godwin et Julio Jones, en plus du bloqueur à gauche Donovan Smith. Même son réserviste Josh Wells est tombé au combat. Cole Beasley arrive en renfort.

4. EAGLES de Philadelphie 2-0

  • Semaine dernière : 10

Le quart-arrière Jalen Hurts montre d’énormes signes de progrès en tant que passeur. Il est devenu lundi le premier quart à amasser plus de 300 verges en complétant plus de 80 % de ses passes avec une récolte de deux touchés au sol. Impressionnant, tout comme la défense.

5. RAMS de Los Angeles 1-1

  • Semaine dernière : 4

Les Rams ont dangereusement joué avec le feu face aux Falcons. Matthew Stafford a ajouté deux interceptions à sa fiche. Il en compte déjà cinq cette saison. Une victoire est une victoire, mais quelque chose cloche chez les Rams, qui n’affichent pas leur aura de champions.

6. CHARGERS de Los Angeles 1-1

  • Semaine dernière : 5

Le quart-arrière Justin Herbert a fini le match dans la douleur, après avoir subi une blessure aux côtes. Fort heureusement, il semble que ce ne soit pas trop grave et il est même possible qu’il joue en fin de semaine. Des talents rares comme lui, on en veut chaque semaine.

7. Packers de Green Bay 1-1

  • Semaine dernière : 8

Les Packers ont bien rebondi après avoir mal paru à la semaine 1. Depuis que Matt LaFleur est le pilote, son équipe montre une fiche de 10-0 après une défaite, avec une marge moyenne de 14,3 points. Le jeu au sol a fait le boulot face aux Bears avec un Aaron Jones formidable.

8. Dolphins de Miami 2-0

  • Semaine dernière : 12

Avant son match phénoménal dimanche, Tua Tagovailoa revendiquait trois passes de touché qui avaient franchi au moins 20 verges dans les airs. Face aux Ravens, il en a compté autant. Il ne faut pas s’attendre à ce que de telles agressions deviennent son style, mais il en est capable.

9. Ravens de Baltimore 1-1

  • Semaine dernière : 6

Ce qui a coulé les Ravens face aux Dolphins, en plus de leur tertiaire qui s’est fait détruire, c’est l’absence de production au sol. Lamar Jackson a bien couru, mais le comité de porteurs a été limité à 36 verges en 16 courses. À deux reprises sur des quatrièmes essais, même Jackson a été embouteillé.

10. 49ers de San Francisco 1-1

  • Semaine dernière : 13

Pauvre Trey Lance ! Le jeune quart-arrière n’a vécu qu’un départ en 2020 dans la NCAA en raison de la COVID. Il n’a obtenu que deux départs l’an passé à sa saison recrue dans la NFL. Puis voilà que sa saison actuelle n’aura duré que 73 minutes, après une fracture de la cheville. 

11. Vikings du Minnesota 1-1

  • Semaine dernière : 7

Plus le match progressait à Philadelphie, plus Kirk Cousins semblait lancer à l’aveuglette. Quand Justin Jefferson ne va pas, rien ne va. En deux semaines, les Mauves ont montré des signes inquiétants de bipolarité, capables du meilleur comme du pire. 

12. Giants de New York 2-0

  • Semaine dernière : 18

Pour la première fois en six ans, les Giants sont 2-0. Attention avant de s’emporter, leurs deux victoires ont été acquises contre deux équipes qui n’ont toujours pas gagné. Peu importe, chapeau à leur défense, qui doit se débrouiller avec une ligne ravagée par les blessures.

13. Saints de La Nouvelle-Orléans 1-1

  • Semaine dernière : 11

Saluons le courage de Jameis Winston, qui a joué malgré quatre fractures au niveau du dos. Saluons moins ses trois interceptions, même si son état de santé n’a pas aidé. Mis à part le quatrième quart du premier match, l’attaque des Saints n’a rien produit le reste du temps. 

14. Cowboys de Dallas 1-1

  • Semaine dernière : 24

Sur la séquence finale face aux Bengals, Cooper Rush a bien paru en complétant six de ses neuf passes pour 67 verges. En défense, Micah Parsons a enregistré deux sacs pour la cinquième fois de sa jeune carrière, en seulement 18 matchs. Quel monstre, celui-là !

15. Broncos de Denver 1-1

  • Semaine dernière : 15

Après les déboires de la première semaine, les Broncos ont eu besoin de tout leur petit change pour vaincre les Texans. Ils ont de nouveau été pénalisés à répétition (13 fois) et la communication à l’attaque est déficiente. Nathaniel Hackett a l’air de trouver que la « game » va trop vite.

16. Patriots de la Nouvelle-Angleterre 1-1

  • Semaine dernière : 25

L’attaque des Patriots a montré signe de vie à Pittsburgh, notamment en finissant en force lorsqu’elle a grugé les 6 min 33 s qui restaient au cadran pour éteindre la menace. Chaque verge a été férocement gagnée et c’est le genre de victoire que les Pats iront chercher cette saison.

17. Steelers de Pittsburgh 1-1

  • Semaine dernière : 14

Le premier match de la défense sans TJ Watt a de quoi inquiéter. Les Steelers, pour une rare fois, n’ont enregistré aucun sac du quart face aux Patriots. C’était la troisième fois que ça se produisait depuis 2017. Vous croyez au hasard ? Watt n’était pas en uniforme dans deux de ces trois matchs.

18. Cardinals de l’Arizona 1-1

  • Semaine dernière : 28

Après une demie, face aux Raiders, les Cardinals avaient l’air de la pire équipe de la ligue. Puis, Kyler Murray s’est levé. Pour un quart-arrière dont le leadership a été remis en question dans les derniers mois, c’était la réponse idéale, surtout sans deux de ses meilleurs receveurs.

19. Bengals de Cincinnati 0-2

  • Semaine dernière : 9

Les Bengals ont alloué six sacs du quart et le compteur affiche maintenant 13 depuis le début de la saison. Joe Burrow est donc victime d’un sac à tous les 7,8 jeux de passe en moyenne cette saison. À ce rythme, il finira en compote d’ici quelques semaines.

20. Raiders de Las Vegas 0-2

  • Semaine dernière : 17

Les Raiders, qui détenaient un coussin de 20 points aux dépens des Cardinals, ont été pitoyables en deuxième demie. Résultat : ils ont subi le pire effondrement de leur histoire. À trois reprises, ils avaient échappé des avances de 18 points. Ce nouveau sommet n’a rien d’enviable.

21. Lions de Détroit 1-1

  • Semaine dernière : 29

Le temps est venu de rédiger l’une de ces phrases qu’on ne croyait jamais écrire, du moins pas dans ce siècle. Les Lions sont présentement l’une des équipes les plus spectaculaires de la NFL. Voilà, c’est dit. C’est souvent à ce moment qu’une équipe enfin louangée replonge dans ses crasseuses habitudes.

22. Browns de Cleveland 1-1

  • Semaine dernière : 19

On en vient à se dire que chaque fois qu’un malheur arrive aux Browns, on ne verra jamais pire. La débarque des deux dernières minutes face aux Jets sera dure à battre... jusqu’à la prochaine fois. Il faut croire que le karma frappe après l’embauche controversée de Deshaun Watson.

23. Titans du Tennessee 0-2

  • Semaine dernière : 16

Pour la deuxième semaine de suite, Derrick Henry n’a pas été un facteur. Et soudainement, Ryan Tannehill semble redevenir le quart-arrière de son passé. C’est la recrue Malik Willis qui a fini le match à sa place. Par chance pour les Titans, leur division est horrible. 

24. Jets de New York 1-1

  • Semaine dernière : 31

Les recrues des Jets amènent énormément d’optimisme. Garrett Wilson (8 réceptions, 102 verges, 2 touchés), Breece Hall (50 verges au sol, 1 touché par la passe) et Sauce Gardner (6 plaqués, une passe rabattue) brillent. Hâte de voir le quart Zach Wilson à l’œuvre dans ce contexte.

25. Bears de Chicago 1-1

  • Semaine dernière : 23

Le touché refusé à Justin Fields semblait bon, mais cette défaite ne doit pas être celle des officiels. Les Bears n’ont tenté que 11 passes même s’ils ont tiré de l’arrière presque tout le match face aux Packers. La faiblesse du groupe de receveurs saute aux yeux. 

26. Commanders de Washington 1-1

  • Semaine dernière : 22

La défense des Commanders continue d’éprouver des ennuis. Face aux Lions, elle a concédé trois jeux de plus de 45 verges. Quand l’attaque inscrit 27 points, l’équipe devrait s’en tirer mieux. C’est un problème qui devient récurrent et le retour éventuel de Chase Young ne changera pas tout.

27. Seahawks de Seattle 1-1

  • Semaine dernière : 20

Depuis la première demie spectaculaire de Geno Smith et de l’attaque des Seahawks, c’est le néant. Cette attaque n’a pas inscrit de touché lors des six derniers quarts de jeu. L’émotion du retour à la maison de Russell Wilson est passée. Il faudra trouver une autre source d’énergie.

28. Jaguars de Jacksonville 1-1

  • Semaine dernière : 32

Est-ce le retour de « Sacksonville » ? Les Jaguars ont amassé cinq sacs et ont frappé Matt Ryan à 11 reprises. Ils ont blanchi les Colts pour une troisième fois depuis 2017. Ils sont actuellement premiers dans la division Sud de l’AFC. On ne trouve pas mieux au rayon du paranormal.

29. Colts d’Indianapolis 0-1-1

  • Semaine dernière : 21

Ouf, que les Colts sont mauvais en ce début de saison ! Leurs 10 possessions face aux Jaguars se sont soldées en cinq dégagements et cinq revirements. Privé de Michael Pittman, Matt Ryan n’a complété que cinq de ses 13 passes de 10 verges ou plus. La défense se cherche. Tout fait dur !

30. Texans de Houston 0-1-1

  • Semaine dernière : 27

Les Texans n’ont toujours pas de victoire, mais doivent être emballés par la tenue de leur défense. À l’attaque, cependant, le porteur Dameon Pierce a gagné 4,6 verges par course, mais il n’a obtenu que 15 portées. Il faut l’impliquer davantage, surtout dans un match serré.

31. Panthers de la Caroline 0-2

  • Semaine dernière : 26

Les Panthers avaient une belle occasion de commencer leur saison en force avec deux adversaires battables. Ils sont pourtant 0-2 et le siège de l’entraîneur-chef Matt Rhule se réchauffe plus vite qu’un cocktail oublié au soleil. Baker Mayfield joue du très mauvais football.

32. Falcons d’Atlanta 0-2

  • Semaine dernière : 30

Les Falcons n’ont pas su exorciser leurs démons, eux qui ont presque complété une remontée alors qu’ils tiraient de l’arrière par 28-3. Ça vous rappelle quelque chose ? Il faudrait penser à impliquer l’ailier rapproché Kyle Pitts, ciblé seulement trois fois lors des trois premiers quarts.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.