/lifestyle/columnists
Navigation

Qu’est-ce que j’ai de pas correct?

Coup d'oeil sur cet article

Je traverse une période difficile. Pour vous donner une vue d’ensemble de ma situation, disons que je suis une femme qui s’est toujours sentie attirée par les personnalités fortes qui se démarquent par leur capacité à dire franchement ce qu’elles pensent et à se battre pour leurs idées.

De tels traits de caractère viennent avec des revers, particulièrement dans le milieu du travail. Après une promotion, mon supérieur immédiat m’avait demandé de choisir ma propre équipe de projet pour répondre aux besoins en relation avec la clientèle d’un nouveau client qui œuvre dans le domaine pharmaceutique. Dès le départ, mon équipe était tout feu tout flamme et rien ne laissait présager ce qui allait se passer ensuite.

Après quelques semaines, les quatre membres de la petite équipe de contractuels que j’avais choisis pour m’appuyer s’engueulaient tellement les uns avec les autres, que mon patron m’a forcée à régler l’affaire en mettant un terme à leurs contrats, pour ensuite recruter par lui-même une autre équipe pour m’appuyer. Une équipe composée de gens que je trouve ennuyeux à mourir, mais qui, je suis bien forcée de l’admettre, font la job.

Cet événement à caractère professionnel m’a comme forcée à jeter un regard sur toute ma vie, tellement ça m’a dérangée. Pour constater que je répète le même pattern avec mes amies de filles. Pas moyen de les réunir ensemble sans que la chicane pogne. Auriez-vous une idée de la nature de mon problème ?

Anonyme

Ça m’est difficile de répondre avec si peu d’informations sur les raisons qui ont provoqué le conflit dans votre milieu de travail. Mais comme vous faites un lien avec la sphère privée de votre vie, et que dans l’un et l’autre cas vous êtes le point central du regroupement, je vais y aller de suppositions qui vous mettront peut-être sur la piste d’une explication. 

Comme leader du projet, avez-vous d’abord veillé à vous assurer que les personnes choisies étaient capables de travailler en équipe ? Comme c’est vous aussi qui donniez le ton aux réunions du groupe, se pourrait-il que votre propension à choisir des gens au caractère bien trempé n’ait pas été accompagnée d’une grande capacité à tempérer les excès de chacun ? Un travail d’équipe réussi suppose de la part du leader, qu’en plus d’être ouvert aux idées créatives, il soit capable d’exercer l’art subtil de ramener les esprits vers un objectif central où la somme des parties (le projet comme tel) domine toujours sur les susceptibilités individuelles. 

Pareil pour la sphère privée de votre vie. Comme vous êtes partie prenante de vos réunions amicales, se pourrait-il que votre admiration pour les allumeuses de feu vous prive de la capacité d’apprécier, donc de favoriser les accalmies génératrices de bonne entente, et ainsi oriente votre groupe vers l’inévitable catastrophe ? Ce phénomène se répéterait-il aussi dans votre vie amoureuse dont vous ne parlez pas ?

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.