/finance
Navigation

Le Québec dans le monde: La presse touristique est enfin de retour

Coup d'oeil sur cet article

Chaque semaine, nous dressons un bilan de l’intérêt médiatique international à l’égard du Québec.

Le journalisme sur le thème du voyage a enfin redécollé.

Il était temps, diront certains ! Après 24 mois durant lesquels la couverture touristique internationale s’est faite très discrète, l’été 2022 aura été généreux.

D’abord, voyons les faits. L’intérêt des médias étrangers pour le Québec se concentre depuis toujours sur trois éléments : le produit touristique, la bonne table et la créativité culturelle. On adore nos attraits touristiques, manger chez nous et s’y divertir. 

C’est l’fun le Québec !

C’est simple. À l’exception de la période de 2012 à 2014, Montréal et l’ensemble du Québec ont toujours eu une couverture « bonbon » dans les médias internationaux. Pendant cette période, le désordre et la corruption étaient alors les termes le plus souvent associés au Québec. Les manifestations du conflit étudiant, les révélations de corruption et l’arrestation du maire de Montréal avaient été l’amorce d’un important changement de ton dans le narratif médiatique sur la province.

Faut l’avouer, en temps normal, l’intérêt pour le Québec se compare avantageusement à celui pour les Alpes en Suisse, certaines régions de l’Italie ou des pays scandinaves. Généralement, la presse internationale n’a que du bon à dire sur nous. Les Britanniques adorent skier chez nous. Les Français encensent nos grands espaces. Les Américains quant à eux y trouvent l’Europe pour moins loin et moins cher.

Nous sommes accueillants, gentils et divertissants.

Vous pouvez vous en douter. L’intérêt des médias étrangers pour le Québec a une influence immense sur le taux d’occupation des hôtels et le volume de touristes qui débarquent dans nos rues.

Durant le premier été de la pandémie, la couverture touristique s’est tout simplement effondrée. Le Québec était fermé. Pourquoi alors vanter nos couleurs et le plaisir de découvrir de nouveaux restos ? Si l’an dernier nous avons vu un début de relance, c’est vraiment cet été que tout à coup les médias internationaux ont redécouvert nos charmes et nos attraits.

J’ignore si le taux d’occupation des hôtels a suivi la couverture touristique, mais les médias étrangers ont publié cet été cinq fois plus de matériel qu’en 2020 sur nous. À court ou moyen terme, cela aura inévitablement un impact très favorable sur le Québec.

Captures d’écran tirées du web
  • Daily Express (Royaume-Uni) – 9 juillet
  • Le spa Bota Bota de Montréal, en vedette dans le Dallas Morning News (États-Unis)
  • De magnifiques images dans le Luxemburger Wort (Luxembourg).

Nous ne sommes pas encore sortis de la crise pandémique, mais la tendance démontre clairement un redressement de la situation. Globalement, nous sommes à près de 60 % du volume de couverture qu’on retrouvait avant la COVID.

Cet été, les festivals étaient au rendez-vous et Dame nature a contribué. Il y a fort à parier que les journalistes étrangers ont garni leur banque d’images et d’anecdotes sur nous.

Soyez attentifs ! D’ici quelques jours, on verra les reportages sur les couleurs d’automne se pointer le bout du nez.

C’est beau l’Québec, mais si personne n’en parle, nous risquons de souffrir du syndrome du chanteur dans sa douche.

Nous serons les seuls à le savoir.

Sources de l’intérêt pour le Québec

  • Journaux et web (61 pays identifiés)
  • Période du 1er juin au 31 août 2022
  • Mots clés : Montréal et Québec dans toutes les langues qui utilisent notre alphabet.
  1. États-Unis: 43,75 %
  2. France: 18,16 %
  3. Mexique: 7,49 %
  4. Espagne: 6,34 %
  5. Royaume-Uni: 6,11 %
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.