/lifestyle/columnists
Navigation

Reconnaissons la grandeur de l’univers

Coup d'oeil sur cet article

Aujourd’hui, Louise, mes pensées s’envolent vers vous, car je réalise combien vous pouvez aider bien des gens avec vos réflexions, vos conseils, votre point de vue, votre humanisme et votre expérience de la vie. Car la vie, justement, ce n’est surtout pas un long fleuve tranquille.

Des coups durs il y en a, ainsi que des combats de toutes sortes à livrer. Sans parler du fait qu’un être humain, c’est déjà compliqué à la base. Sa génétique le façonne au premier chef, mais son environnement joue aussi un grand rôle par la suite. Sans parler de tous les aléas de la vie constitués de petits bonheurs, d’élans de tendresse, de relations amoureuses, de la joie de vivre communicative, ainsi que des rencontres enrichissantes.

En plus du rôle que joue la nature pour nous réconcilier avec la vie. Elle qui nous aide à traverser les montagnes russes de l’existence, comme ça a toujours été mon cas à moi. Sans négliger l’importance de développer notre capacité de résilience. À cet effet, mes parents m’ont toujours dit que chacun était l’artisan de son propre bonheur.

Certains diront que la chance joue un rôle prépondérant, et que celle-ci n’est pas répartie également entre tous les humains. C’est vrai, puisque le destin de certains est plus marqué par le malheur que par le bonheur. Mais n’oublions jamais que les choix qu’on fait ont aussi leur importance dans nos réussites et nos échecs.

À l’école primaire et au secondaire, j’ai été éduquée dans la religion catholique. Mais vers 14-15 ans, je suis devenue agnostique. Férue d’astronomie, j’ai orienté mon cheminement scolaire dans une voie. Une voie qui m’a vite fait comprendre que les religions sont des inventions humaines, et que par conséquent, elles peuvent être des vecteurs de sagesse en donnant un sens à la vie, tout comme elles peuvent devenir des outils générateurs d’inégalités, de haines et d’exploitations de toutes sortes.

Aujourd’hui, alors que le téléscope spatial James Webb nous fait voir une partie inconnue de l’univers située à des milliards d’années-lumière de nous, on se rend compte combien notre planète « Terre » est une fragile et bien petite chose en regard de ce qui existe au-delà.

L’être humain est capable du meilleur comme du pire, et l’histoire nous l’a démontré. Soyons vigilants pour ne jamais perdre de vue le bien au profit du mal, car la limite est parfois difficile à cerner.

Merci, Louise, pour votre chronique qui est une ressource d’aide immédiate pour tous ceux et toutes celles qui n’ont pas accès à un psychologue par manque de chance ou de moyens financiers. En cette époque où le besoin est grand, vous êtes là pour les plus démunis.

Martyne

Sans être férue d’astronomie comme vous l’êtes, les images du téléscope James Webb m’ont également fascinée et rendue consciente de l’immensité de l’univers. Notre petitesse devrait nous faire réfléchir à l’importance de préserver ce qu’on possède et qui nous permet de survivre dans l’immensément grand qui nous entoure. Je n’ai pas la prétention de remplacer quelque professionnel que ce soit par mon travail au Journal puisque je n’en ai pas les compétences. Mais je crois être à ma place dans ce rôle de courriériste chargée d’orienter les gens en questionnement vers une solution, par un mot, une référence, une suggestion ou un simple encouragement.

J’ai admiré Solange Harvey, celle qui m’a précédée dans ce rôle, et j’ai repris le flambeau avec bonheur quand elle a quitté son poste il y a plus de 20 ans maintenant. Les écrits que je reçois accompagnent et rythment ma vie. Certains jours, la douleur est palpable, alors que d’autres jours, je nage dans les petits bonheurs au quotidien et je me gave des récits de gens ordinaires qui ont des vies extraordinaires. Merci de me faire confiance et de m’aimer assez pour me confier vos secrets.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.