/news/currentevents
Navigation

Une mère et ses deux enfants sauvagement tués à Brossard

Une mère et ses deux enfants ont été découverts sans vie après le déclenchement d’un incendie

FD-INCENDIE-MEURTRES-BROSSARD
Photo Agence QMI, Pascal Girard

Coup d'oeil sur cet article

Les autorités ont été confrontées à une scène d’horreur la nuit dernière, en trouvant les corps d’une mère et de ses deux enfants qui ont été sauvagement tués dans une tour à condos de Brossard, sur la Rive-Sud de Montréal.

Les pompiers avaient d’abord été appelés vers 1 h dimanche à se rendre dans un immeuble à condos de luxe du boulevard du Saint-Laurent, situé au bord du fleuve, après qu’une alarme d’incendie eut été déclenchée.

Les pompiers avaient été appelés vers 1 h dimanche à se rendre dans un immeuble à condos du boulevard du Saint-Laurent, à Brossard. Ils sont tombés sur une scène d’horreur et ont contacté la police.
Photo Agence QMI, Pascal Girard
Les pompiers avaient été appelés vers 1 h dimanche à se rendre dans un immeuble à condos du boulevard du Saint-Laurent, à Brossard. Ils sont tombés sur une scène d’horreur et ont contacté la police.

Si le feu s’est révélé mineur, les premiers répondants ont toutefois découvert sur place un réel carnage. 

La copropriétaire de la résidence, Synthia Bussières, 38 ans, y aurait été violemment poignardée, tandis que ses deux enfants de 2 et 5 ans auraient été noyés, selon nos informations.

Les ambulanciers dépêchés sur place ont tout tenté pour réanimer les victimes, en vain. Les instants précédant leur transport à l’hôpital ont dévasté certains voisins.

«Ça m’a fendu le cœur. Ils ont essayé de sauver un des enfants pendant au moins 25 minutes. C’était horrible», témoigne Jason Crad, qui a vu les véhicules d’urgence arriver les uns après les autres.

L’autre enfant a aussi été transporté à l’hôpital après que les secours eurent tout tenté pour les sauver.
Photo Agence QMI, Pascal Girard
L’autre enfant a aussi été transporté à l’hôpital après que les secours eurent tout tenté pour les sauver.

Témoin important

À travers ce branle-bas de combat, un témoin important dans cette affaire a été retrouvé sur les lieux par les autorités.

Il s’agirait de Mohamad Al Ballouz, le copropriétaire de l’appartement. 

Ce dernier a dû être hospitalisé pour des blessures qui ne mettaient pas sa vie en danger et il n’était pas en mesure de rencontrer les enquêteurs dimanche.

«On attend [avant de lui parler], pour être certain d’avoir un échange qui se passe bien avec lui », a indiqué François Boucher, porte-parole du Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL).

M. Al Ballouz, 35 ans, n’a aucun antécédent criminel.

Il pourrait s’agir du troisième féminicide dans le grand Montréal en moins de deux semaines. 

«On ne sait jamais ce qui se passe dans la vie des gens, mais c’est très étonnant», mentionne au Journal une voisine qui dit avoir plusieurs fois parlé à la mère et à ses deux enfants.

«Ça avait l’air d’une famille bien normale», poursuit Alain Rousseau, 61 ans, qui affirme avoir vu les petits faire du vélo devant leur résidence au printemps dernier.

Écoutez l'entrevue avec Annick Brazeau, présidente du Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale à l’émission de Benoit Dutrizac diffusée chaque jour en direct 11 h via QUB radio : 

Onde de choc

Le condo où le drame s’est produit est par ailleurs en vente au coût de 725 000 $, selon le site Centris. 

Des résidents de ce quartier aisé étaient incapables de concevoir qu’une telle tragédie eût lieu tout près de leur demeure.

«C’est tranquille [le quartier]. Ça ne brasse pas ici», fait valoir pour sa part Hélène Landry, qui habite avec son conjoint dans une tour située en face du lieu du crime.

«Tu penses qu’au montant que tu paies ici, tu es dans un bon quartier. Mais tu ne sais jamais!» soupire Jason Crad.

– Avec Philippe Langlois et Camille Payant


Si vous êtes victime de violence conjugale, contactez SOS Violence conjugale au 1 800 363-9010 / consultez le https://sosviolenceconjugale.ca/fr

SI VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE                           

Ligne québécoise de prévention du suicide 

  • www.aqps.info 
  • 1 866 APPELLE (277-3553)                                                          

Jeunesse, J’écoute 

  • www.jeunessejecoute.ca 
  • 1 800 668-6868                                                          

Tel-jeunes 

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.