/lifestyle/columnists
Navigation

Ce qui fait qu’un croyant est croyant

Coup d'oeil sur cet article

Je termine la lecture de la lettre de Carole qui blâmait une autre correspondante qui vous avait écrit sa détestation des croyants au cerveau lavé par une quelconque religion. Elle proclamait son droit à vivre sa croyance sans se faire juger, tout autant que votre droit à publier leurs lettres sans les censurer.

Ce que je n’apprécie pas dans votre réponse, que je trouve un peu mince en passant, c’est quand vous affirmez : « Le monopole de la vérité n’appartient à personne, et j’ai toujours pensé que plus on s’alimentait à diverses sources pour se faire une opinion, le plus de chances on se donnait d’accéder à une vérité qui nous rapproche d’un idéal de vie empreint de la sagesse nécessaire pour fonctionner en harmonie en société. »

Comme tous les croyants d’ailleurs, moi, j’affirme que ce monopole de la vérité appartient à Dieu. Qu’un croyant s’alimente à une seule source pour se faire une opinion, c’est son affaire. À titre d’exemple, à quiconque me demande mon opinion personnelle sur l’aide médicale à mourir, je réponds automatiquement que c’est un péché mortel. Et chaque fois, on rit de moi et on me prend pour une folle. Exactement ce que disent les Écritures.

Non seulement les croyants ont le droit de vivre, mais ils ont aussi droit au respect de ce en quoi ils croient. Je terminerai en disant que la sagesse nécessaire pour fonctionner en harmonie en société, nous, les croyants, on l’a. Et vous aurez beau chercher, il n’existe aucune preuve du contraire.

Lucie Adams

Pas plus qu’il n’existe de preuve, hors de tout doute raisonnable, de la véracité de ce en quoi vous croyez, incluant l’existence même de votre Dieu. Par votre discours radical, vous représentez tout ce que j’abhorre de ces croyants qui sont aveuglés par leur foi. Une foi qui s’apparenterait à celle du charbonnier peut-être ? Laquelle peut se décrire ainsi « La foi religieuse de l’homme simple qui croit sans aucun examen, tout ce que son Église lui enseigne » ?

Comme la foi et les croyances relèvent du domaine intime de chacun d’entre nous, je préfère rester ouverte d’esprit et accepter chacun dans sa façon personnelle d’intégrer le spirituel dans sa vie. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.