/news/green
Navigation

Le calme est revenu sur les Îles-de-la-Madeleine

Coup d'oeil sur cet article

Les monteurs de ligne d’Hydro-Québec était à pied d’œuvre dimanche pour réparer les pannes isolées, tandis que les équipes de Transports Québec et les patrouilleurs municipaux des services publics étaient sur le terrain aux Îles-de-la-Madeleine pour évaluer les dommages et nettoyer le réseau routier, maintenant rouvert à la circulation. 

• À lire aussi: Tempête Fiona: des scènes de dévastation partout aux Îles-de-la-Madeleine

• À lire aussi: «On a évité le pire»: la majorité des Madelinots retrouveront l'électricité aujourd'hui

• À lire aussi: Les vagues ont raison d’un bâtiment patrimonial

«Toutefois, il y a encore plusieurs entraves sur les routes, a-t-on signalé à la Municipalité par voie de communiqué. On demande à la population de limiter leurs déplacements et d’être très prudents. Le retour à la normale risque de prendre plusieurs jours.»

De plus, la Municipalité des Îles demande à la population de réduire sa consommation d’eau potable, parce que les puits municipaux d’eau potable ne fonctionnent pas à pleine capacité, en raison des pannes de courant.

Chez Hydro-Québec, on rapporte 42 pannes et 300 clients privés d’électricité, dimanche matin. 

La porte-parole de la société d’État, Ariane Doucet-Michaud, se félicite que les conditions météorologiques soient au rendez-vous, avec des vents d’ouest de 30 à 50 km/h, pour faciliter le travail des monteurs de ligne.

Au plus fort du cyclone post-tropical, dont les pointes de vent ont atteint 132 km/h selon Environnement Canada, on n’a enregistré qu’une dizaine de poteaux d’électricité cassés.
«Le réseau des Îles-de-la-Madeleine est plus robuste qu’ailleurs au Québec, affirme Mme Doucet-Michaud. Il est vraiment fait pour résister aux intempéries qui sont différentes. Donc, il est plus résistant aux grands vents et aux dépôts d’air salin sur les équipements. Puis, aussi, on était préparé. On avait les équipes nécessaires en place pour intervenir au moment où on en avait le plus besoin. Et oui, le pire est derrière nous. On est confiant que la très grande majorité de nos clients vont retrouver l’électricité d’ici la fin de la journée.»

D’autre part, la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a annoncé sa venue dans l’archipel dimanche après-midi. 

«Cette visite n’était pas prévue avant la tempête Fiona, a souligné son attaché de presse Louis-Julien Dufresne. Elle est strictement liée à ses responsabilités de ministre de la Sécurité publique.» 

Déjà, le premier ministre Legault a annoncé samedi qu’il mettait en place un programme d’indemnisation pour les pertes matérielles non couverte par les assurances des sinistrés.

De plus, Élection Québec a annulé le vote par anticipation prévu dimanche dans la circonscription des Îles-de-la-Madeleine, en raison de la tempête Fiona. «Le vote par anticipation se tiendra toutefois le lundi 26 septembre, si les conditions météorologiques le permettent. Exceptionnellement, les bureaux de vote seront ouverts de 9h à 22h ce jour-là», selon un communiqué.

Enfin, signalons que du côté d’Environnement Canada on surveille la tempête tropicale Ian, au sud de la Jamaïque, qui devrait devenir un ouragan majeur d’ici les 24 prochaines heures. «Il devrait aller écorcher la pointe ouest de Cuba mardi, avant de remonter vers le nord-ouest de la Floride plus tard dans la semaine, a expliqué le météorologue Jean-Philippe Bégin. Mais là, ça commence à être une très longue prévision. Il va falloir s’en reparler.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.