/news/elections
Navigation

Dernière semaine de campagne: blitz final avant les élections

Les cinq chefs visiteront des circonscriptions stratégiques

Coup d'oeil sur cet article

L’itinéraire des caravanes durant la dernière semaine d’une campagne électorale donne une bonne idée des circonscriptions où un parti espère faire des gains. Mais il peut aussi indiquer les endroits où le passage du chef est nécessaire pour insuffler l’élan requis pour l’emporter. Voici où seront les chefs cette semaine. 

• À lire aussi: «Absurde» de ne pas élire des conservateurs, selon Éric Duhaime

• À lire aussi: La CAQ pourrait ravir l’Est-du-Québec au PQ

Une campagne nationale, malgré des comtés en danger

Photo courtoisie, Presse Canadienne

La cheffe libérale tentera à la fois de sauver les meubles dans la région montréalaise et de mener une campagne d’envergure nationale. «Vous allez me voir aller partout», a assuré Dominique Anglade, dimanche. 

Installée principalement dans la métropole depuis le Face-à-Face de TVA (avec des sauts de puces en Mauricie et en Outaouais), Mme Anglade entamera ce dernier blitz dans le château fort libéral de Bourassa-Sauvé et dans sa propre circonscription de Saint-Henri–Sainte-Anne, où elle cherche à s’assurer de sa propre élection. 

Elle partira pour Québec demain pour ensuite prendre la route vers l’Estrie, avant de revenir en Montérégie, puis filer à Laval et Montréal, vendredi. Un voyage vers Kuujjuaq ou les Îles-de-la-Madeleine est également dans les plans pour le dernier week-end.   

  • Écoutez la rencontre Dutrizac – Dumont diffusée chaque jour en direct 7 h via QUB radio :

Sauver l’Est-du-Québec et gagner Camille-Laurin

Photo courtoisie, Presse Canadienne

Après avoir suspendu ses activités durant 48 heures en raison d’une courte grippe musculaire, le chef Paul St-Pierre-Plamondon repart à la conquête du Québec. Soufflé par ses performances lors des deux débats des chefs, PSPP compte bien se faire voir sur le terrain. 

On est dans le dernier droit de la campagne, on va être partout», a-t-il déclaré dimanche matin. Lundi, le chef commence son marathon en se rendant aux Îles-de-la-Madeleine afin de soutenir les victimes de l’ouragan Fiona et d’accompagner son candidat Joël Arseneau qui se fait chauffer par la CAQ. 

  • Écoutez l'édito de Stéfanie Tougas à l'émission de Richard Martineau diffusée chaque jour en direct 10 h 32 via QUB radio :

En milieu de semaine, il mettra le cap sur l’Est-du-Québec où il compte sauver ses dernières circonscriptions. En quatre jours, le chef péquiste devrait visiter la Gaspésie et la Côte-Nord, avant de revenir dans la circonscription de Camille-Laurin à la veille du scrutin, afin d’essayer de la conquérir. 

Priorité à la Capitale-Nationale pour Éric Duhaime

Photo courtoisie, Presse Canadienne

Le chef conservateur Éric Duhaime concentrera ses efforts sur la grande région de Québec, où il fonde ses plus grands espoirs de faire élire des députés de sa formation à l’Assemblée nationale, à commencer par lui-même. Il visitera notamment les circonscriptions de Bellechasse, de Lotbinière-Frontenac et de Portneuf. 

De plus, une rencontre pourrait avoir lieu vendredi avec le maire de Québec, Bruno Marchand. L’équipe conservatrice a finalement pris contact avec le cabinet du maire, même si le chef conservateur a laissé entendre, samedi, qu’aucun tête-à-tête n’était au menu. 

Samedi et dimanche prochains, un blitz de fin de campagne est prévu. Le chef Duhaime devrait faire une tournée éclair dans le Centre-du-Québec, en Mauricie et dans la grande région de Montréal juste avant d’aller voter le lundi 3 octobre, dans la circonscription où il se présente (Chauveau). 

QS en mode «sortie de vote»

Photo Marc-André Gagnon

Du côté de Québec solidaire, les troupes de Gabriel Nadeau-Dubois se mettront cette semaine en mode «sortie de vote», en menant la plus grande opération du genre de l’histoire de leur parti, a-t-on confié à notre Bureau parlementaire.

Après avoir passé une partie de la fin de semaine à Rimouski, où il «sent un momentum sans précédent pour Québec solidaire», GND se joindra à Manon Massé, qui a déjà voté dans Sainte-Marie–Saint-Jacques.

En après-midi, il rencontrera à son tour la mairesse Valérie Plante, avant de remettre le cap sur Québec, entre autres pour faire campagne dans Jean-Talon, demain matin.

Le jeune aspirant premier ministre se déplacera ensuite là où son parti croit être en mesure de réaliser des gains, comme dans Verdun, Saint-Henri–Sainte-Anne ou Viau, à Montréal, et dans Saint-François, en Estrie, notamment. 

Legault tentera de faire des gains en territoire péquiste 

Photo Martin Alarie

Pour la dernière semaine du marathon électoral, François Legault quittera les grands centres pour se rendre dans les régions plus éloignées. 

Après une escale prévue aujourd’hui aux Îles-de-la-Madeleine, qui lui permettra notamment de constater les dégâts de l’ouragan Fiona, le premier ministre sortant fera un saut en Gaspésie et sur la Côte-Nord. 

Le chef caquiste lorgne des circonscriptions actuellement péquistes pour gonfler son équipe de députés à l’Assemblée nationale. 

Selon un sondage Synopsis Recherche Marketing réalisé pour le compte de la CAQ, les troupes de François Legault pourraient faire des gains dans l’Est-du-Québec avec 44 % des intentions de vote. Le Parti Québécois n’y récolte plus que 23 % d’appuis. 

Quelques comtés solidaires, où le vote des jeunes est fort en raison de la présence de campus étudiants, sont également dans la mire du premier ministre sortant pour ce dernier blitz électoral. 

Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.

En continu
Le fil des élections fullscreen
OUTIL INTERACTIF
Les 625 candidats à la loupe
tous nos contenus électoraux