/finance/business
Navigation

Investissement controversé: le PDG de Celsius Network démissionne

Il était à la tête d'une société controversée de cryptomonnaie

35932287
Photo Bruno de Carvalho, SOPA Images

Coup d'oeil sur cet article

Le grand patron de la «cryptobanque» Celsius Network, dans laquelle la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) a misé 200 M$, a démissionné mardi matin. 

• À lire aussi: Celsius Network fait encore très mal paraître la Caisse de dépôt

• À lire aussi: Comptes bloqués: des clients de Celsius Network pourraient ravoir leurs billes

«J’ai choisi de démissionner de mon poste de PDG de Celsius Network aujourd’hui. Néanmoins, je continuerai à me concentrer sur mon travail pour aider la communauté à s’unir derrière un plan qui offrira le meilleur résultat à tous les créanciers – ce que j’ai fait depuis que la société a déposé son bilan», a déclaré le PDG de Celsius Network, Alex Mashinsky, par communiqué.

  • Écoutez le segment économique d'Yves Daoust diffusé chaque jour en direct 9 h 35 via QUB radio :

La Caisse étudie ses options

Sur son compte Twitter, Alex Mashinsky s’est contenté de partager cette déclaration où il dit souhaiter que ses clients «restent unis».

«Je regrette que mon rôle continu de PDG soit devenu une distraction croissante, et je suis vraiment désolé des difficultés financières auxquelles les membres de notre communauté sont confrontés», a-t-il poursuivi.

Questionnée par Le Journal, la Caisse, qui a investi plus de 200 M$ dans la plateforme controversée, a déclaré n’avoir rien de nouveau à ajouter, en disant continuer de travailler «ses options juridiques».

Allégations de fraude

Accusation de fraude à la Ponzi, fuites de données, comptes bloqués... la plateforme Celsius, sous la protection de la loi américaine sur les faillites, a fait couler beaucoup d’encre ces derniers mois.

En juillet dernier, Le Journal a rapporté qu’un vice-président de la Caisse, Thomas Birch, avait déjà dirigé une entreprise dans laquelle le PDG de Celsius, Alex Mashinsky, avait investi, mais le bas de laine avait assuré que tout avait été fait de façon conforme.

«Il n’y avait aucun conflit d’intérêts réel ou apparent, et le processus d’analyse du dossier a suivi son cours normal», avait-on assuré.

La Caisse avait précisé que Thomas Birch et Alex Mashinsky n’ont «jamais travaillé directement ensemble et n’entretiennent pas de relations personnelles. Dans ce cas spécifique, il n’y a aucune ambiguïté», avait-on souligné.

Celsius n’a pas répondu à nos demandes d’entrevue, mardi.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.