/news/elections
Navigation

Vol de tracts: le PQ visé par une plainte

Coup d'oeil sur cet article

Le député sortant de la Coalition Avenir Québec Mathieu Lemay a porté plainte après s’être fait voler 275 tracts dans des boîtes aux lettres. Un membre de l’équipe du Parti Québécois dans Masson est visé dans ce dossier et a admis avoir commis le geste.

• À lire aussi: Filmée en train de retirer un tract du PQ, la candidate de QS se désiste

«On confirme que monsieur Lemay a porté plainte à la police de Mascouche. Nous considérons que c’est du vandalisme et qu’il s’agit d’une manœuvre tout à fait déplorable et antidémocratique», a affirmé la porte-parole de la CAQ, Rosalie Tremblay-Cloutier.  

Dans une vidéo obtenue par le Journal, on peut observer un bénévole de l’équipe du péquiste Stéphane Handfield dans le secteur de Mascouche, retirer les dépliants des boîtes aux lettres.  

Paul St-Pierre Plamondon a retrouvé son candidat dans la circonscription de Masson, Stéphane Handfield, mardi matin. Un bénévole du candidat a admis qu'il avait volé des dépliants de la CAQ dans les boîtes aux lettres. M. Handfield s'est excusé au nom du bénévole qui a été exclu.
Photo Nicolas Lachance
Paul St-Pierre Plamondon a retrouvé son candidat dans la circonscription de Masson, Stéphane Handfield, mardi matin. Un bénévole du candidat a admis qu'il avait volé des dépliants de la CAQ dans les boîtes aux lettres. M. Handfield s'est excusé au nom du bénévole qui a été exclu.

Ce matin, Stéphane Handfield s’est excusé au nom de son bénévole. Ce dernier a d’ailleurs été exclu la semaine dernière après avoir admis les faits. 

«Je m’excuse pour le geste de mon bénévole, c’est inacceptable», a-t-il confirmé. 

«Immoral»

La veille, son chef du Parti Québécois, Paul St-Pierre Plamondon, avait déclaré que voler des dépliants était un geste «anti-démocratique» et «immoral». 

  • Écoutez la rencontre Mathieu Bock-Côté et Richard Martineau diffusée chaque jour en direct 10 h via QUB radio :

Lundi, le chef a affirmé, qu’à sa connaissance, aucune personne au Parti Québécois n’avait utilisé cette tactique et volé des dépliants des autres formations.  

Le chef du Parti Québécois, Paul St-Pierre Plamondon, avait déclaré que voler des dépliants était un geste «anti-démocratique» et «immoral». 

Son adversaire solidaire dans Camille-Laurin, Marie-Ève Rancourt, venait d’admettre avoir retiré des tracts du PQ, après qu’une vidéo exposant son geste est apparue sur les réseaux sociaux. 

Mme Rancourt a finalement retiré sa candidature après une discussion avec les co-porte-parole de QS Gabriel Nadeau-Dubois et Manon Massé.  

«C’est le signal qu’on peut tricher et empêcher chaque parti de s’adresser aux citoyens (...) C’est le genre de politique tactique qui décourage tout le monde de la politique», avait déclaré le chef du PQ, Paul St-Pierre-Plamondon. 

Différence

Ce matin, Paul St-Pierre-Plamondon a affirmé qu’il y avait une différence entre un candidat et un bénévole. 

«Dès le jour un Stéphane Handfield a demandé le retrait de cette personne-là. Il a parlé aussi à Mathieu Lemay le jour même pour lui dire, je n’ai rien à voir là-dedans», a-t-il relaté, assurant qu’il n’était pas au courant. «Il y a 125 circonscriptions, il y a 3000 ou 4000 bénévoles (...) Il y a des personnes qui arrivent, il peut y avoir des enjeux de santé mentale. Il y a des gens qui peuvent être trop partisans et ça devient un enjeu. Quand tu as des milliers de bénévoles, il y a toutes sortes de situations qui peuvent survenir.» 

Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.

En continu
Le fil des élections fullscreen
OUTIL INTERACTIF
Les 625 candidats à la loupe
tous nos contenus électoraux