/news/education
Navigation

École secondaire: Pont-Rouge ne laisse pas tomber le morceau

Pont-Rouge
Photo Martin Lavoie La phase-3 de Medway à Pont-Rouge est en cours de parachèvement avec l’ajout d’une aile de logements locatifs. Les travaux de terrassement de la phase-4 ont débuté, à droite sur la photo.

Coup d'oeil sur cet article

Malgré un refus de ministère de l’Éducation, la municipalité en pleine ébullition de Pont-Rouge compte revenir à la charge pour l’obtention d’une école secondaire et veut même qu’elle propose un programme de sports-études.

Depuis un an, deux manifestations ont eu lieu pour la construction d’une école, la plus récente le 11 septembre.

«On essaye de faire du bruit pour sensibiliser le gouvernement», explique Julie Pellerin du comité Mon école chez moi, qui a déposé une pétition de 3000 signatures à l’Assemblée nationale.

Mme Pellerin souligne que lorsqu’elle est arrivée à Pont-Rouge il y a 12 ans, l’école secondaire venait de fermer pour faire de la place aux élèves du primaire.

Les jeunes du secondaire ont été transférés à Donnacona ou Saint-Raymond. La région de Portneuf compte une autre école secondaire à Saint-Marc.

«Il y a eu un boum démographique majeur ces cinq dernières années, plein de jeunes familles arrivent. L’école primaire ne peut qu’offrir une classe de maternelle 4 ans par manque de place. Il ne faut pas oublier que ces enfants grandissent. C’est écrit dans le ciel qu’il va y avoir un gros problème de places au secondaire», ajoute Mme Pellerin.

«Il y a un besoin criant présentement pour une école secondaire, lance le maire de Pont-Rouge, Mario Dupont. On n’a pas de sports-études dans Portneuf et nous avons beaucoup de jeunes qui s’en vont dans des écoles privées. Nous voulons les garder dans notre région.»

Sur les freins

Le ministère de l’Éducation (MÉQ) a refusé la demande de construction déposée l’an dernier par le Centre de service scolaire (CSS) de Portneuf.

La demande «a été refusée, parce que la clientèle du secondaire prévue dans les prévisions du MÉQ n’est pas suffisante pour justifier la construction d’une école secondaire dans Portneuf», a expliqué la directrice générale du CSS, Marie-Claude Tardif.

«À ce jour, les prévisions de clientèle au secondaire sont toujours bien en deçà des critères retenus pour l’obtention d’une construction. C’est pourquoi d’autres alternatives sont envisagées par le CSS de Portneuf afin de répondre aux besoins de sa clientèle», a-t-elle ajouté.

La réponse ne démonte pas le maire.

«On ne lâche pas le dossier. Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier (qui aura son école en 2027) a aussi été refusée la première fois. J’en ai parlé avec le député (sortant) Vincent Caron et il n’y aura pas d’autre alternative qu’une nouvelle école», estime M. Dupont.

Plans revus

Le projet initial prévoyait 750 élèves et un coût de 107 millions de $. «On est rendu à 138 millions de $ avec les infrastructures sportives», explique M. Dupont, qui espère une capacité de 1000 à 1200 élèves.

«On a aussi demandé une salle de spectacle fermée de 500 places. S’il y a des coûts supplémentaires pour ça, la Ville est prête à payer», promet-il.

La municipalité a déjà trouvé deux sites potentiels.

«On privilégie l’emplacement en face du complexe Medway, à l’entrée de la ville, qui ne touche pas des terres agricoles, dit le maire. Mais il faut faire une étude pour les odeurs», en raison de la proximité du centre d’enfouissement.

Avec ses 975 élèves, Pont-Rouge a une des plus grosses écoles primaires de la province. Quatre classes et une salle seront bientôt ajoutées au coût de 5 millions de $ a précisé le maire.

«Quand François Legault est venu à Saint-Raymond (dans le cadre de sa campagne électorale), j’ai eu du plaisir à lui marteler que je ne comprends pas qu’on autorise ce projet pour une école qui a été agrandie et agrandie au lieu de prendre le modèle de ce que le gouvernement veut faire au Québec», plaide M. Dupont.

À fond de train

Et durant ce temps, les chantiers de construction continuent à se multiplier à Pont-Rouge.

Une maison des aînés de 48 places ouvrira ses portes sur la rue Dupont vers le milieu de la prochaine année.

Medway, de son côté, achève sa phase 3. Une aile de logements locatifs est en cours de construction derrière le complexe santé inauguré l’an dernier. Lorsqu’il sera achevé le bâtiment offrira un centaine de logements en tout.

La phase 4, le Carrefour Medway-Pont-Rouge, vient d’être lancée. Il y aura un Super C de 35 000 pieds carrés, un Dollarama et un autre locataire avec qui les négociations sont toujours en cours précise Émilie Nadeau, de Medway. Le projet devrait être livré l’automne prochain.

La SAQ et la Banque Nationale y déménageront également.

Un bâtiment donnant directement sur la route 365 est en cours de parachèvement. Il abritera les restaurants Sushi Shop et l’Oeufrier et d’autres bannières à confirmer.

Un A&W s’installera à côté ainsi qu’une station-service Harnois.

«Canac est toujours dans les cartons. On espère une annonce en 2023 pour une ouverture en 2024», espère le maire Mario Dupont.

Dans son complexe, Medway accueille une garderie de 60 places.

«Les Matelots de Saint-Raymond vont ouvrir chez nous une garderie de 80 places en septembre 2023 et veulent agrandir à 100, Kangourou va offrir des places en milieu public dont 12 à l’hôtel de ville. Un autre projet vient de se faire refuser son permis, mais on manque encore de places», conclut le maire.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.