/news/elections
Navigation

Immigration: Legault «en mode panique», dit St-Pierre Plamondon

Le chef péquiste Paul St-Pierre-Plamondon accompagnait ses candidats de l’est de Montréal. Selon lui, les sondages internent démontre qu’il pourra y faire des gains.
Photo Nicolas Lachance Le chef péquiste Paul St-Pierre-Plamondon accompagnait ses candidats de l’est de Montréal. Selon lui, les sondages internent démontre qu’il pourra y faire des gains.

Coup d'oeil sur cet article

Le premier ministre sortant est «en mode panique» sur la question de l’immigration en raison de la montée du Parti Québécois dans les sondages, affirme le chef de la formation souverainiste Paul St-Pierre Plamondon.

• À lire aussi: Jean Boulet «disqualifié» du poste de ministre de l’Immigration, dit Legault

• À lire aussi: Français: «Suicidaire» d’accueillir plus de 50 000 immigrants par an pour la nation québécoise, selon Legault

• À lire aussi: Gabriel Nadeau-Dubois dénonce le «discours ratatiné et peureux» de la CAQ sur l’immigration

• À lire aussi: Déclarations caquistes sur l’immigration: des propos «dangereux», dit Anglade

Ce midi à l’émission Midi info sur la première chaîne, François Legault a laissé entendre qu’un référendum sur la question des pouvoirs en immigration pourrait être envisagé, précisant que le Québec n’était toutefois pas rendu à prendre une telle décision. 

«François Legault vient de laisser la porte ouverte à un référendum sectoriel sur l’immigration. Je pense qu’il est en mode panique. Il voit les mêmes chiffres que moi», a déclaré le chef péquiste lors d’une mêlée de presse à Montréal mercredi après-midi.  

«Il [François Legault] a déclaré qu’il ne fallait pas parler d’immigration, parce que c’était un sujet trop délicat il y a quelques jours seulement. Il s’est déclaré être le chef et le parti qui a désormais le monopole d’être contre l’indépendance du Québec. Et là, il voit des indépendantistes revenir au Parti Québécois et il lance un lapin de son chapeau.» 

PSPP mentionne toutefois qu’il n’a pas de chiffres précis concernant sa montée dans les intentions de vote, à une semaine du scrutin.  

En avril dernier, le ministre de l’Immigration sortant, Jean Boulet, avait déjà souligné que la CAQ souhaitait renégocier l’Accord Canada-Québec datant de 1991 afin d’obtenir un plus grand contrôle sur la sélection des étrangers. 

  • Écoutez la rencontre Lisée - Mulcair avec Martineau diffusée chaque jour en direct 8h50 via QUB radio :

«Suicidaire»

Mercredi matin, François Legault en a ajouté en déclarant que hausser le seuil d’immigration serait «suicidaire». De son côté, le chef péquiste refuse d’utiliser des superlatifs du genre.  

Il attaque toutefois les seuils proposés par la CAQ, soutenant qu’il mènerait également au déclin de la langue française.  

«Ce que la CAQ cherche à faire, c’est de mettre sous le tapis le fait qu’à 50 000 immigrants permanents par année, ils ont avoué que c’est un environnement pour que le français décline. Ce modèle n’est pas viable.»  

PSPP soutient que le Parti Québécois, qui réclame un seuil à 35 000 immigrants par année, permettra de mieux intégrer les nouveaux arrivants.  

Ainsi, la formation souverainiste propose le programme le plus restrictif en la matière. Le parti plaide d’ailleurs pour une immigration économique 100% francophone.   

Sondages

Le leader indépendantiste ajoute que le premier ministre sortant mène sa campagne au gré des sondages, contrairement à lui. 

Cependant, pas plus tard que ce matin, le chef a fait un appel au vote stratégique à la lumière des sondages qui avantagent François Legault.  

«Je crois qu’on peut dire que la CAQ, là où elle se situe dans les sondages, n’a pas nécessairement besoin de votre vote», a affirmé Paul St-Pierre Plamondon. «Mais, il y a un besoin d’avoir des oppositions qui sont fortes.» 

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.

En continu
Le fil des élections fullscreen
OUTIL INTERACTIF
Les 625 candidats à la loupe
tous nos contenus électoraux