/news/elections
Navigation

Système de santé: Dubé n’a pas une approche assez humaine, selon Mélissa Généreux

Système de santé: Dubé n’a pas une approche assez humaine, selon Mélissa Généreux
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Des numéros, des colonnes de chiffres et des signes de dollars: c’est ainsi que sont traités les employés du réseau de la santé par le ministre Christian Dubé, déplore la candidate solidaire Mélissa Généreux, qui plaide pour un système plus humain. 

• À lire aussi: Pas de réforme du mode de scrutin: Legault promet néanmoins de travailler avec l’opposition

• À lire aussi: «Assez indécent» de réélire un gouvernement caquiste «très majoritaire», selon Éric Duhaime

«Comme médecin dans le réseau, comme ancienne directrice [régionale de la santé publique en Estrie] j'ai quand même des réserves sur la façon très comptable que M. Dubé a eu de gérer le système de santé», a exprimé Mme Généreux, en réaction au fait que François Legault a confirmé que Christian Dubé demeurera ministre de la santé advenant la réélection de la CAQ le 3 octobre.

La candidate de Québec solidaire dans Saint-François a ajouté qu’elle n’est pas la seule à être de cet avis. Il s’agirait même d’un sentiment très largement répandu chez les professionnels de la santé et des services sociaux «de partout en Estrie et au-delà de l’Estrie».

«Tout le monde en revient à cette logique-là, où on est traités comme des numéros, où on est traités comme des colonnes de chiffres, comme des signes de dollars, mais très peu comme des humains», a-t-elle lâché.

Selon l’ex-directrice régionale de santé publique, cette approche «comptable» serait à l’origine des problèmes avec lesquels le réseau de santé est aux prises à l’heure actuelle.

«Ça donne les résultats qu'on a aujourd'hui en termes de difficultés de rétention de main-d’œuvre, mais aussi en termes de soins de santé, qui ne sont pas au rendez-vous, ou qui ne sont pas là pour répondre vraiment bien aux besoins de la population», a-t-elle expliqué.

La candidate solidaire plaide pour une approche «davantage centrée sur l’humain», qui pourrait à son avis être «grandement intéressante pour le futur au Québec».

En matière de santé, Québec solidaire s’est engagé à renforcer le réseau des CLSC pour faire en sorte que ces établissements soient accessibles en tout temps sur l’ensemble du territoire. Le parti propose également de rapatrier progressivement dans le secteur public tous les soins de santé destinés aux aînés, et de nationaliser les CHSLD.

La CAQ réagit

L’attachée de presse du ministre Christian Dubé a rétorqué que la gestion actuelle du système de santé est à la fois humaine et performante, dans un message publié sur Twitter.  

«Je comprends que les grands principes de gestion puissent faire peur à QS, mais tout le monde sait très bien que les bonnes informations mènent aux bonnes décisions, a souligné Marjaurie Côté-Boileau. Christian Dubé n’oppose pas la performance à la sensibilité. Il rallie les deux principes.»  

-Avec la collaboration de Marc-André Gagnon

Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.

En continu
Le fil des élections fullscreen
OUTIL INTERACTIF
Les 625 candidats à la loupe
tous nos contenus électoraux