/finance/news
Navigation

Comment négocier au mieux votre contrat de déneigement

White pick up truck with snow plow
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Je ne veux pas faire de mauvais jeux de mots, mais les déneigeurs traversent en ce moment une tempête parfaite. Et c’est, évidemment, le consommateur qui va payer.

Les prix augmentent dans le déneigement résidentiel depuis trois ans : entre 25 % et 50 %, selon la région, comme l’illustrait le reportage d’hier dans Le Journal.

Avec la pénurie de main-d’œuvre, les déneigeurs s’arrachent les bons chauffeurs ou opérateurs de souffleuses. C’est le cas du mien, qui a dû céder son territoire à un collègue. Des déneigeurs disparaissent en série. Certains en achètent d’autres...

Que se passe-t-il quand l’offre diminue ? Capitalisme 101 : les prix augmentent. D’autant plus que le diesel a augmenté l’hiver dernier. La hausse s’explique en partie par celle des additifs, qui empêchent le carburant de geler. Certains déneigeurs affirment payer 1 $ le litre de plus que l’an dernier.

Clause carburant

En conséquence, plusieurs ont ajouté une « clause carburant » à leur contrat, qui leur permettra de refiler toute augmentation éventuelle à leurs clients.

« S’il y a augmentation ou diminution significative du prix du carburant, les déneigeurs vont ajuster leurs prix en conséquence », explique Annie Roy, directrice générale de l’association des propriétaires de machinerie lourde du Québec.

Cette clause fixe le prix du carburant au prix du marché à la signature du contrat. Si le carburant augmente, votre dernier paiement pourrait grimper de quelques dizaines de dollars. En revanche, si le diesel baisse, votre déneigeur pourrait vous offrir un rabais pour l’hiver suivant.

Inflation

L’inflation, ce mot maudit, se fait sentir pleinement. Certains joueurs confient qu’ils ont bouclé l’hiver dernier sans perdre de l’argent à cause du carburant, parce qu’il a peu neigé en mars. Mais ce sera différent cette année.

Ainsi, il n’est pas rare de voir le coût du déneigement d’une petite cour, qui était de 400 $ l’an dernier, bondir à 550 $, voire 700 $ cette année.

Cette augmentation est accaparée en grande partie par celle des salaires, qui sont passés de 20 $ à 33 $ l’heure depuis 2019, selon les régions, incluant les avantages sociaux. Des déneigeurs vont même jusqu’à payer des vacances dans le Sud à leurs employés pour les retenir... Les coûts d’entretien ont aussi explosé, car le prix des pièces de remplacement a augmenté de 30 % en moyenne en un an et les mécaniciens se font rares. Le prix des pneus a bondi de 40 %, tout comme les primes d’assurance, qui ont grimpé de 15 % à 20 %. 

Mais certains déneigeurs n’ont pas augmenté leurs prix. D’où mon conseil : magasinez. 

CONSEILS

  • Demandez des références à vos voisins. Obtenez un devis d’au moins deux ou trois déneigeurs avant de choisir.
  • Exigez un contrat écrit, qui contient les coordonnées complètes du déneigeur (adresse, courriel, numéro de permis), la description complète des services, les modalités de paiement, les dates des versements, plus taxes, les dates de début et de fin du contrat.
  • Certains déneigeurs exigent de payer en un seul versement, au début de la saison. C’est avantageux si vous bénéficiez d’un rabais. Sinon, payez par versements : à la signature du contrat, en janvier et à la fin de la saison.
  • De la lecture : https://www.opc.gouv.qc.ca/consommateur/bien-service/habitation-renovation/amenagement-exterieur/conseils/deneigeur/choix/
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.