/news/green
Navigation

Environnement: les Québécois prêts à participer à l’économie circulaire

Bloc argent canadien Monnaie dollar
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Près de 83% des Québécois préfèrent acheter des produits issus de pratiques d’économie circulaire et 82% ont reconnu que leurs comportements et leurs choix pouvaient avoir un impact positif sur l’environnement. 

C’est ce qu’a indiqué la seconde partie d’une enquête de Capterra à ce sujet et dévoilée jeudi.

Presque autant de résidents québécois interrogés (83%) ont affirmé préférer acheter des produits issus d’entreprises ayant des pratiques d’économie circulaire. Les habitudes les plus courantes pour les Québécois interrogés ont un lien avec le recyclage: 78% utilisent des sacs réutilisables et 73% trient leurs déchets.

Le recyclage de l’électronique ainsi que l’achat durable (en gros, produits locaux ou seconde main) sont d’autres habitudes réalisées au moins occasionnellement par les Québécois interrogés.

Les programmes de rachat semblent plus populaires au Québec qu’à l’échelle nationale: 11% des Québécois les utilisent de façon habituelle, contre 8% pour le reste du Canada. Pourtant, la proportion de Canadiens qui désirent prolonger le cycle de vie de leurs produits monte à 88%, contre 81% pour les Québécois.

«Avec les programmes de rachat, tout comme avec de nombreuses autres pratiques durables, la responsabilité ne peut pas incomber entièrement au consommateur. Logiquement, les consommateurs ne peuvent pas participer à des programmes qui n’existent pas ou dont ils n’ont pas connaissance. Bien que l’économie circulaire soit une pratique quotidienne pour de nombreux Canadiens, une plus grande sensibilisation et un plus grand engagement sont nécessaires pour favoriser la durabilité au Canada», a affirmé Tessa Anaya, analyste de contenu pour cette étude, par voie de communiqué.

Si 32% des Québécois interrogés connaissent l’existence d’applications de lutte contre le gaspillage alimentaire comme TooGoodToGo ou FlashFood, seuls 7% les utilisent. À la différence, 45% des répondants au Québec ignorent leur existence, mais sont intéressés par le concept. 

Rappelons que le Canada prévoit de réduire considérablement la production de déchets dans le cadre de la Stratégie fédérale de développement durable, d’ici 2030.

Ce coup de sonde a été mené auprès de 1000 consommateurs canadiens, dont plus de 200 résidents québécois.

La première partie analysait la participation des consommateurs dans l’économie circulaire au Québec. Dans la deuxième partie, Capterra Canada s’est concentrée sur les croyances et les habitudes en matière de consommation durable.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.