/finance
Navigation

Plus de 11 000 $: le grand patron de l’AMF est le champion des repas au resto

Lui et le PDG d’Investissement Québec ont dépensé plus de 11 000 $ depuis 2018

Coup d'oeil sur cet article

Les PDG de l’Autorité des marchés financiers (AMF) et d’Investissement Québec (IQ) sont les champions des repas au restaurant, révèle une compilation effectuée par Le Journal.

• À lire aussi: Amende de 75 000$ de l’AMF: sanctionné pour avoir investi sans y avoir droit

• À lire aussi: Celsius «ne donne pas les résultats escomptés», reconnaît la Caisse

• À lire aussi: Ennuis chez la firme Celsius: les petits joueurs pourraient bien perdre leur chemise

Depuis janvier 2018, le PDG de l’AMF a déboursé 11 720 $ pour une centaine de repas. Pendant la même période, le grand patron d’IQ, Guy LeBlanc, et son prédécesseur, Pierre Gabriel Côté, ont dépensé 11 553 $ pour environ 90 rendez-vous dans des restaurants.

« Des rencontres au bureau, on en fait régulièrement, mais il y a des occasions qui se prêtent davantage à un repas au restaurant », a expliqué hier M. Morisset au cours d’un entretien téléphonique avec Le Journal.

« Dans le cadre de mes fonctions, c’est important que ces liens-là [avec des partenaires de l’AMF] puissent parfois se raffermir et ça peut être dans le cadre d’un repas au restaurant », a-t-il ajouté.

PDG depuis 2013, M. Morisset a précisé qu’il mange au restaurant avec des dirigeants d’institutions financières, des lobbyistes de l’industrie, des représentants gouvernementaux, des homologues d’autres États et des collègues de l’AMF.

« Il y a longtemps, j’ai pris la position, avec l’aval de notre conseil, que quand je suis sollicité pour un repas au restaurant [...], eh bien c’est moi qui prends la facture », a-t-il dit.

  • Écoutez le segment judiciaire avec Félix Séguin diffusé chaque jour en direct 8 h 35 via QUB radio :

Pour respecter la déontologie

Cette façon de faire permet de respecter les règles de déontologie du gouvernement, qui interdisent l’acceptation de tout cadeau, sauf modeste, a soutenu Louis Morisset, avant d’ajouter que si ce n’était que de lui, il irait moins souvent au restaurant.

« Si je n’étais pas sollicité par les intervenants de l’industrie et des gens qui représentent des groupes d’intérêts particuliers, je n’irais pas luncher aussi régulièrement », a-t-il révélé.

Le dirigeant a toutefois assuré qu’il n’acceptait pas toutes les invitations qu’il recevait.

« Quelqu’un qui a quelque chose d’intéressant à me dire, je vais accepter, [mais] quelqu’un qui veut me rencontrer pour me rencontrer, je n’accepte pas », a-t-il affirmé.

Chez IQ, on soutient également que les repas au restaurant sont essentiels.

« De par ses fonctions et la mission d’Investissement Québec, notre PDG rencontre des clients et des partenaires sur une base régulière et il est de mise que certaines de ces rencontres se fassent lors de lunchs d’affaires », a déclaré une porte-parole d’IQ, Gladys Caron.

À la SAQ aussi

La 3e société d’État ou organisme public le plus dépensier en la matière est la SAQ. Sa PDG, Catherine Dagenais, et son prédécesseur, Alain Brunet, ont facturé 10 267 $ pour près de 150 repas au restaurant depuis janvier 2018. Mme Dagenais est en poste depuis juin 2018.

« Lors de ses déplacements dans nos 410 succursales, notre PDG organise des rencontres de travail avec des directeurs de succursales et des employés », a indiqué une porte-parole, Geneviève Cormier.

«On a des PDG de sociétés d’État qui roulent sur l’or et qui dépensent sans compter dans les restaurants. C’est vraiment une culture qu’on espère voir changer», a commenté Nicolas Gagnon, porte-parole de la Fédération des contribuables.

Dépenses au resto des grands patrons depuis 2018

Autorité des marchés financiers: 11 720 $

Investissement Québec: 11 553 $

Société des alcools du Québec: 10 267 $

Caisse de dépôt et placement: 7824 $

Hydro-Québec: 5810 $

Loto-Québec: 3171 $

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.