/sports/racing
Navigation

Grand Prix de Singapour: une course éprouvante, mais appréciée

Coup d'oeil sur cet article

À l’instar de Montréal, Singapour renoue avec son Grand Prix après une pause inattendue de deux ans en raison de la pandémie.

• À lire aussi: Un optimisme prudent pour Lance Stroll

• À lire aussi: Fin de l’aventure en F1 pour Nicholas Latifi

Si la plupart des pilotes sont heureux de retrouver cette escale qui, en 2008, a été la première course de l’histoire de la Formule 1 à être présentée en soirée, ils n’hésitent pas à dire que c’est la plus éprouvante de la saison.

Le tracé de Marina Bay représente en effet un défi unique pour les 20 engagés qui doivent non seulement supporter un taux d’humidité très élevé, mais aussi une température qui dépasse souvent les 30 °C.

Mais il y a d’autres facteurs à prendre en considération, dont la longueur du circuit (un peu plus de 5 km), ses 23 virages et ses lignes droites plutôt courtes qui ne laissent aucun répit aux pilotes. 

Vettel confiant

«C’est un circuit urbain où les courbes s’enchaînent et qui possède des portions incroyablement rapides», s’est exprimé Sebastian Vettel.

«J’ai toujours apprécié ce tracé et j’ai bon espoir d’y faire belle figure. Nous devrions d’ailleurs être plus performants ce week-end en raison des qualités de notre voiture dans les virages à basse vitesse», a-t-il poursuivi.

AFP

Comme son coéquipier, le Québécois Lance Stroll, l’Allemand veut racheter un parcours misérable de l’écurie Aston Martin en Italie, il y a trois semaines, quand les deux monoplaces ont été contraintes à l’abandon.

Vettel est le pilote actif le plus victorieux à Singapour, où il s’est imposé à cinq reprises, par exemple en 2019 lors de la dernière visite du cirque de la F1. 

Verstappen champion si...

Six épreuves figurent toujours au calendrier, mais Max Verstappen pourrait être couronné champion du monde dès dimanche, et ce, pour une deuxième année consécutive.

AFP

S’il remporte le Grand Prix de Singapour (25 points) et inscrit le tour le plus rapide en course (1 point), il n’a qu’à espérer que son plus sérieux poursuivant, Charles Leclerc, termine la course au huitième rang ou pire, et que son coéquipier Sergio Pérez se classe quatrième ou moins bien. 

L’autre scénario est que le Néerlandais gagne l’épreuve sans obtenir le point boni. Pour être titré, il faudrait alors que Leclerc rallie l’arrivée au mieux à la neuvième place et que le parcours de Pérez soit limité à la quatrième place sans réaliser le tour le plus rapide.


Si vous êtes abonnés à Canal +, le réseau français qui détient les droits de la F1, vous pourrez voir dimanche un reportage consacré à Jacques Villeneuve, qui a réalisé récemment neuf tours de piste au volant de la monoplace Alpine 2021.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.