/news/currentevents
Navigation

Corps calciné en Beauce: la victime est une femme de 36 ans, mère de deux enfants

Coup d'oeil sur cet article

La dépouille calcinée trouvée dans une camionnette en Beauce dimanche dernier est celle de Karine Bélanger, une femme qui pourrait avoir été assassinée par un ami de cœur avant l’incendie du véhicule.  

• À lire aussi: Corps calciné en Beauce: toutes les apparences d'un autre féminicide

• À lire aussi: Un meurtre suivi d’un incendie dans le véhicule

• À lire aussi: Un corps retrouvé dans une voiture calcinée en Beauce

La Sûreté du Québec (SQ) a révélé l’identité de la jeune femme de 36 ans, originaire de Québec, un peu moins d’une semaine après la découverte de son cadavre brûlé dans une camionnette incendiée et volée en Beauce.  

Rappelons que le véhicule dans lequel son cadavre se trouvait a été abandonné dans un champ de maïs le long du rang Saint-Pierre, à Saint-Bernard.

Le corps avait été envoyé au Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale, situé à Montréal, pour pouvoir être identifié, notamment grâce à une expertise dentaire.  

Photo d'archives

Un suspect en vue

Une autopsie a également été effectuée, mais les circonstances exactes du décès de la mère de deux enfants n’ont toujours pas été dévoilées.  

Toutefois, selon plusieurs sources au fait du dossier, il pourrait vraisemblablement s’agir d’une affaire de féminicide dans un contexte conjugal. Un homme dans la vingtaine, connu du milieu policier, serait dans la mire des autorités.

La SQ n’a pour le moment procédé à aucune arrestation dans cette affaire. Si l’hypothèse se confirme, il s’agirait du 16e meurtre dans un contexte de violence conjugale à survenir au Québec et du 11e féminicide depuis le début de l’année. 

  • Écoutez la brève d’actualité avec Alexandre Moranville diffusée chaque jour en direct à 12h55 sur QUB radio:

Des collègues ébranlés

Au supercentre Walmart de Laurier Québec, où la victime travaillait, c’était la consternation vendredi matin. La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre parmi les employés avec qui Le Journal s’est entretenu.

Plusieurs se posaient des questions sur les circonstances de la mort de celle qu’ils côtoyaient encore la semaine dernière, alors que d’autres se réunissaient dans les allées et se parlaient à voix basse, visiblement ébranlés. 

Selon deux employées, Karine Bélanger était plutôt discrète, mais se confiait souvent à un ami proche d'elle qui travaille au magasin. Elles ne comprenaient tout simplement pas comment quelqu’un pouvait s’en prendre à une si bonne personne. 

«Nous avons appris l'événement tragique en Beauce impliquant l’une de nos associées. La famille Walmart est très attristée par le décès de Karine. Elle demeure dans nos pensées et nos prières», a mentionné Steeve Azoulay, porte-parole de Walmart Canada. 

Contactés par Le Journal, plusieurs proches, amis et membres de la famille de Karine Bélanger ont préféré ne pas s’adresser aux médias. 

Avec la collaboration de Louis Deschênes, Jean-François Racine et Marie-Christine Trottier

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.