/sports/football
Navigation

Les quarts-arrière tombent comme des mouches

Coup d'oeil sur cet article

Il n’y a pas encore quatre semaines de complétées à la saison régulière de la NFL que plusieurs quarts-arrière se retrouvent sur le carreau. Certains d’entre eux jouent tout de même malgré les blessures, ce qui devrait être de moins en moins accepté dans le futur. 

Le cas de Tua Tagovailoa fait évidemment jaser. Le pivot des Dolphins de Miami, déjà un candidat au titre de joueur le plus utile, a été envoyé dans la mêlée jeudi soir contre les Bengals de Cincinnati, et ce, après avoir montré des signes de commotion cérébrale la semaine précédente, en plus de blessures au dos et à la cheville. 

Le pire s’est produit dans son cas, quand il a été sonné et forcé de quitter la rencontre sur une civière. L’enquête de l’Association des joueurs de la NFL sur les Dolphins prend ainsi un autre tournant, et une réaction est à attendre.

Outre Tagovailoa, voici d’autres quarts qui ont joué malgré les blessures cette saison:

Tom Brady 

Le vétéran des Buccaneers de Tampa Bay regrette peut-être d’avoir étiré sa carrière une autre année. Brady n’est plus aussi dynamique et efficace qu’auparavant, et une blessure à l’annulaire de sa main droite, celle qui lance le ballon, n’a pas aidé.

L’homme de 45 ans a joué malgré la douleur dimanche dernier, et les «Bucs» ont été vaincus 14 à 12 par les Packers de Green Bay, alors que Brady a lancé sa seule passe de touché au quatrième quart.

Justin Herbert 

Après avoir subi des fractures aux côtes au deuxième match de la saison, Justin Herbert s’est fait injecter un antidouleur pour jouer le suivant. Le quart des Chargers n’a pas connu une grande performance contre les Jaguars de Jacksonville, qui ont vaincu le club de Los Angeles 38 à 10.

Herbert a été laissé à son poste même si le match était complètement hors de portée. Devant sans doute composer avec la douleur, il n’a réussi que 25 de ses 45 remises aériennes.

Jameis Winston 

Du côté de La Nouvelle-Orléans, le quart-arrière des Saints Jameis Winston a joué la semaine dernière malgré une blessure au dos, mais a dû rater les trois entraînements suivants de son équipe.

Même s’il a envie de jouer, surtout que les Saints affronteront les Vikings du Minnesota à Londres dimanche, il serait peu prudent de l’envoyer sur le terrain. Vendredi, Winston était un cas «douteux» sur la liste de sa formation.

Mac Jones 

Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre ont pris une décision plus sage en excluant vendredi la présence de Mac Jones pour le duel contre les Packers, mais la possibilité de le faire jouer a été évoquée toute la semaine. Le quart de 24 ans s’est blessé contre les Ravens de Baltimore quand un joueur est tombé sur sa cheville gauche. Il a immédiatement quitté la rencontre.

- Dak Prescott (Cowboys de Dallas) et Trey Lance (49ers de San Francisco) sont d’autres quarts partants qui ont subi de graves blessures tôt dans la campagne. Si la saison de Lance semble terminée, Prescott pourrait être de retour plus tôt que prévu – à la semaine 4 ou 5 – même s’il a été opéré à la mi-septembre pour une fracture du pouce.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.