/finance/business
Navigation

Une première pour Mimi & August à Québec

Camille Forcherio et son conjoint, João Crisostomo, tous les deux fondateurs de Mimi & August.
Photo Diane Tremblay Camille Forcherio et son conjoint, João Crisostomo, tous les deux fondateurs de Mimi & August.

Coup d'oeil sur cet article

L’aventure de Mimi & August se transporte à Québec où l’entreprise, spécialisée entre autres dans la vente de maillots de bain, s’installe aux Galeries de la Capitale jusqu’à la fin décembre.  

Cette entreprise de Montréal a choisi de se rapprocher de sa clientèle de Québec en ouvrant une première boutique éphémère à l’extérieur de la Métropole. 

Pour les fondateurs, Camille Forcherio et son conjoint, João Crisostomo, il s’agit d’une étape importante dans l’histoire de cette entreprise fondée en 2015. 

Il faut dire que l’aventure a débuté dans un petit atelier artisanal de Camille dans la maison de ses parents où elle confectionnait des maillots de bain sur mesure pour ses amis et sa famille. 

«On a commencé avec les maillots par la vente en ligne uniquement. C’était audacieux», relate Camille. 

Comme une part significative des ventes en ligne sont réalisées par des clients de la région de Québec, l’entreprise, qui possède une boutique avec pignon sur rue dans le Vieux-Montréal, souhaitait se rapprocher de sa clientèle.  

«On souhaitait ouvrir une boutique éphémère. C’était dans nos projets. Quand on est arrivé à Québec pour visiter le local, on a été charmés. Tout s’alignait naturellement. On est bien feeling. Dans la vie, on suit nos instincts. Le local était parfait. C’était la bonne grandeur. Tout était parfait.» 

L’inclusion est au cœur des priorités de cette entreprise.  

«C’est hyper important pour nous l’inclusivité et la diversification corporelle. On offre nos maillots dans les tailles allant d’extra-small à 4XL. D’ailleurs, nos modèles ce sont nos clientes qui acceptent de poser pour nous», ajoute la cofondatrice. 

À l’origine, la fabrication et la vente de maillots constituaient le principal marché de l’entreprise, mais au fil des ans, la mission de Mimi & August s’est élargie. 

On y retrouve pratiquement de tout, de la tasse à café à la papeterie, en passant par les chandelles, les boucles d’oreille et des vêtements. 

Des illustrations, conçues par Camille, viennent agrémenter chaque objet en lui donnant une touche particulière. 

«Ce qui nous définit, c’est vraiment les illustrations que je conçois, incluant celles que l’on retrouve sur les maillots et les chandails», a ajouté Camille qui a étudié en design de mode avant de développer une passion pour la création visuelle. 

Son inspiration lui vient de ses voyages et de son conjoint originaire du Pérou. 

«J’aime beaucoup les fleurs! C’est pourquoi j’en mets un peu partout. Derrière ça, il y a les couleurs et la joie de vivre. Ça représente le mode de vie «Mimi». On veut que les gens se sentent bien. On fait beaucoup la promotion du «selfcare». C’est important de relaxer, de prendre son temps.» 

Depuis le début, l’entreprise accorde une grande importance aux petits détails et à la production équitable. Dans les pays où elle fait affaire, au Pérou principalement, elle inspecte chaque usine et elle s’assure que les travailleurs reçoivent un salaire équitable et qu'il n'y a pas de travail des enfants. 

L’ouverture officielle de la boutique aux Galeries de la Capitale est le 1er octobre. La porte n’est pas fermée à une future expansion permanente.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.