/news/elections
Navigation

Une rencontre «des plus cordiales» avec Bruno Marchand, assure Éric Duhaime

Coup d'oeil sur cet article

Après s’être écharpés par médias interposés au sujet du tramway, Éric Duhaime et Bruno Marchand ont eu un tête-à-tête qualifié de «cordial» par le chef conservateur. Les deux hommes n’ont toutefois pas changé de position quant à ce mégaprojet.

• À lire aussi: Crise sanitaire: Éric Duhaime exige une enquête publique sur le rôle de McKinsey

• À lire aussi: L’heure juste: le PCQ n'a pas d'étude pour appuyer la déclaration de son chef sur l'augmentation du gaz naturel pour encore 50 à 60 ans

Ce vendredi, M. Duhaime a été le dernier des cinq chefs des principaux partis politiques à rencontrer le maire Marchand à l’hôtel de ville de Québec. 

«Ce ne sera pas une surprise si je vous dis que M. Marchand et moi, on n’est pas d’accord sur le tramway. Ça fait plusieurs années que tout le monde sait ça à Québec [...] Ça a été une rencontre des plus cordiales», a décrit le chef conservateur pour résumer ce tête-à-tête d’une trentaine de minutes. 

PHOTO TAÏEB MOALLA

Selon lui, «le ton était beaucoup plus cordial aujourd’hui, puis c’était beaucoup plus sain pour tout le monde».  

Interprétations opposées 

La semaine dernière, le degré d’appui au tramway a donné lieu à une passe d’armes entre les deux politiciens. Les deux interprètent fort différemment les chiffres des sondages portant sur le degré d’appui au projet de tramway de Québec.  

«Tout le monde est d’accord qu’il y avait matière à interprétation de part et d’autre par rapport aux chiffres. Il y avait trois options. S’il y avait eu deux options [pour ou contre le tramway], ça aurait été beaucoup plus facile de savoir qui dit vrai», a laissé tomber M. Duhaime en rappelant l’opposition des conservateurs au projet de 4 G$. 

Sur le 3e lien, les deux seraient tombés d’accord pour «avoir davantage d’études par rapport à la nécessité du tunnel et les impacts. Présentement, le gouvernement refuse de rendre publiques les études qu’il a en main», a soutenu M. Duhaime en précisant que le maire Marchand n’a pas commenté le projet du Parti conservateur de bâtir un pont passant par l’île d’Orléans.  

La rencontre a par ailleurs porté sur les infrastructures sportives, l’itinérance, le logement et l’eau, a relaté Éric Duhaime. Tout comme ce fut le cas avec les quatre autres chefs de parti, Bruno Marchand n’a pas fait de sortie après avoir rencontré le leader conservateur.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

 

Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.

En continu
Le fil des élections fullscreen
OUTIL INTERACTIF
Les 625 candidats à la loupe
tous nos contenus électoraux