/sports/football/alouettes
Navigation

La défensive procure une troisième victoire de suite aux Alouettes

Coup d'oeil sur cet article

Un touché défensif de 100 verges au quatrième quart a permis aux Alouettes de Montréal de poursuivre sa série de succès en battant les Elks d’Edmonton 25 à 18, samedi, au Commonwealth Stadium.

• À lire aussi: Le Rouge et Noir congédie son entraîneur-chef

• À lire aussi: Revoilà William Stanback

La formation de l’entraîneur-chef Danny Maciocia a ainsi remporté un troisième match consécutif pour la première fois de la saison et a fait très mal au club albertain, qui a vu ses chances de participer aux éliminatoires prendre un sérieux coup.

C’est un effort combiné des secondeurs Adarius Pickett et Tyrice Beverette qui a fait la différence dans ce duel, alors que les Elks (4-11) étaient profondément installés dans le territoire des Moineaux. Le premier a rabattu une passe et le second a attrapé le ballon. Il a ensuite ramené le précieux objet jusqu’à l’autre bout du terrain pour le majeur.

«Juste avant ce jeu, nous nous étions dit que nous devions faire un gros jeu défensif, alors qu’ils réussissaient à s’imposer et à traverser le terrain, a mentionné Beverette au micro du réseau TSN. Je dois féliciter Pickett pour son jeu et j’ai simplement été là pour l’aider à réussir ce jeu.»

Les Alouettes (7-7) semblaient se diriger vers un revers avant ce jeu. L’attaque dirigée par le quart-arrière Trevor Harris n’a pas été capable de s’imposer en deuxième demie. Le pivot a tout de même réussi le converti de deux points après la réussite de l’unité défensive.

Cette dernière a aussi dû faire le boulot dans les dernières minutes. Les favoris de la foule ont trouvé le moyen de s’approcher à quelques verges de la zone payante avec un peu plus de quatre minutes à faire. À trois reprises, la défensive des «Als» a frustré le porteur de ballon Kevin Brown. Par la suite, Micah Awe a mis définitivement fin aux espoirs adverses en réalisant une interception.

Encore les revirements

Les Alouettes l’ont donc échappé belle, eux qui étaient pourtant en contrôle et confiants dans les premiers moments de cette rencontre. Les visiteurs détenaient une avance de 10 points à un certain moment au deuxième quart et rien ne semblait fonctionner pour les Elks.

L’attaque montréalaise a cependant offert pas une, mais deux chances en or à leurs rivaux de revenir au pointage. En effet, des revirements causés par le porteur de ballon Walter Fletcher et Harris ont permis à Edmonton de croire en ses chances et de rentrer au vestiaire avec une avance d’un point à la mi-temps.

Heureusement pour les Moineaux, la jambe du botteur David Côté a fait en sorte que l’écart ne soit pas très imposant.

Par ailleurs, le receveur de passes Eugene Lewis a de nouveau démontré son incroyable talent en attrapant le ballon d’une seule main pour inscrire le deuxième majeur des siens au début du deuxième quart. Dominique Davis avait précédemment obtenu le premier touché des vainqueurs, via une faufilade.

«Je n’ai pas l’impression que nous avons été beaucoup sur le terrain pendant la deuxième demie, a souligné Harris après la partie. [...] Notre défensive a vraiment élevé son jeu d’un cran et a changé l’histoire de ce match.»

Les Alouettes bénéficieront maintenant de neuf jours avant leur prochain affrontement, un duel contre le Rouge et Noir d’Ottawa au Stade Percival-Molson. Il s’agira du premier d’une série de deux matchs en cinq jours contre le club qui a montré la porte de sortie à l’entraîneur-chef Paul LaPolice samedi.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.