/news/elections
Navigation

Anglade évoque les « huit prochaines années »

QUE Elxn Debate 20220922
The Canadian Press

Coup d'oeil sur cet article

Au neutre dans les intentions de vote depuis le début de la campagne, Dominique Anglade invite les indécis à se ranger derrière elle et se dit prête à rester en poste, peu importe le résultat des élections demain.  

• À lire aussi: La CAQ freine sa descente

• À lire aussi: Legault dit qu'on associe à tort ses propos à du «racisme»

La cheffe libérale a été questionnée, dimanche, sur le plus récent sondage Léger-Le Journal qui accorde 17% intentions de vote à sa formation politique. Il s’agit du même score que le 27 août dernier, à la veille du déclenchement des élections.  

À 24 heures de l’ouverture des bureaux de scrutin, Mme Anglade en appelle donc au vote des indécis pour obtenir un meilleur résultat dans l’urne.  

« Je pense que le véritable sondage va être le 3 octobre et j’en appelle à tous ceux qui veulent voir un autre style de leadership. J’en appelle à tous ceux qui voient que, ce qui se passe, ça ne les reflète pas. Ça ne reflète pas ce qu’ils veulent, ce qu’ils veulent voir à Québec. C’est eux qu’on a à convaincre encore d’ici lundi », a-t-elle commenté depuis les Îles-de-la-Madeleine, peu avant de s’envoler vers le Nord-du-Québec.  

Deux mandats

Sans concéder la victoire à son adversaire caquiste, Dominique Anglade a assuré qu’elle formerait une opposition constructive.  

« Vous m’avez vue pendant toute la campagne, ça va être à l’image de ce que j’ai envie de faire dans les quatre prochaines années, dans les huit prochaines années en politique. C’est mettre cette énergie-là pour les Québécois », assure-t-elle.  

« Je suis capable de collaborer tout le temps, avec toutes les formations politiques, avec tous les groupes. C’est ma manière d’exercer mon leadership », dit la cheffe libérale.  

Cinq semaines de plus

Mme Anglade affirme d’ailleurs qu’elle aurait aimé continuer à faire campagne. « Je vois qu’il y en a qui compte les dodos. Moi, honnêtement, j’en aurais pris cinq de plus, de semaines », a-t-elle lancé en référence à un texte de La Presse selon qui « Legault compte les dodos » jusqu’à la fin de la campagne.  

La cheffe libérale a prévenu qu’un nouveau mandat sous François Legault ressemblera aux dernières semaines de campagne électorale.  

« Les dernières semaines que vous avez vues, c’est à l’image du gouvernement de la CAQ, dit-elle. T’as l’impression que ça ne lui tente plus, à François Legault, d’aller se battre pour tous les Québécois. Nous, on a envie d’aller se battre pour tous les Québécois.  

Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.

En continu
Le fil des élections fullscreen
OUTIL INTERACTIF
Les 625 candidats à la loupe
tous nos contenus électoraux